Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2008 → Renforcement des capacités pour une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) décentralisée

2008

Renforcement des capacités pour une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) décentralisée

Burkina Faso

Titre : Renforcement des capacités pour une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) décentralisée

Pays : Burkina Faso

Date : 14 mai 2008 // 30 juin 2011

IATI Identifiant : 46002-P-BF-EAZ-001

Présentation
Le présent projet est relatif au renforcement des capacités pour une gestion intégrée des ressources en eau (GIRE). Il a été initié en raison du déficit important en ressources humaines, notamment au niveau régional et local pour le Suivi de terrain des Ressources en Eau et des Usages (SREU) au Burkina Faso. A l’issue de la formation prévue dans le cadre du projet, le personnel formé devrait intégré les services des directions régionales chargés du SREU avec pour attributions : (i) assurer le suivi des réseaux hydrométrique, piézométrique et de qualité ; (ii) collecter toutes données relatives aux usages, ouvrages, prélèvements, besoins, risques etc. ; (iii) traiter les données collectées, les saisir dans la banque de données du Système National d’Information sur l’Eau (SNIEau) et en assurer la diffusion au niveau régional ; (iv) contribuer au niveau régional à toute action en matière de GIRE comme la réglementation des ressources en eau. Le projet consiste dans un premier temps en (i) un renforcement des capacités en matière de suivi-évaluation des ressources en eau, de suivi des usages de l’eau (ouvrages, demande, besoins environnementaux) et d’application de la réglementation relative aux autorisations et déclarations d’ouvrages hydrauliques. Ce renforcement des capacités porte sur la formation de 18 Techniciens Supérieurs (TS 2 ans de formation) et 25 Agents Techniques (AT 1 an de formation) qui devraient intégrés la fonction publique au terme de leur formation. Dans un second temps, le projet porte sur (ii) une dotation du personnel formé en équipements logistique et informatique nécessaires à l’accomplissement de leurs tâches à l’issue de leur formation.

Bénéficiaires :
L’amélioration du suivi des ressources en eau et des usages et, par là, de la connaissance, de la gestion durable et de la valorisation des ressources en eau du pays devrait bénéficier à l’ensemble du pays. Les bénéficiaires principaux du projet sont, à travers les agents qui devraient être formés, les structures de l’Etat en charge du suivi des ressources en eau, c’est-à-dire la Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE) et les Services des Ressources en Eau des Directions Régionales de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques (SRE/DRAHRH). Les acteurs, publics et privés, du secteur de l’eau qui exploitent les données sur les ressources en eau et les usages à des fins de développement durable au bénéfice de l’ensemble de la population, sont également bénéficiaires du projet.

Objectif
Le présent projet constitue une action concrète s’intégrant dans la mise en œuvre en cours du Plan d’Action pour la GIRE (PAGIRE) du Burkina Faso. Le PAGIRE devrait contribuer à la lutte contre la pauvreté par l’atteinte des OMD et la Vision Africaine de l’Eau en améliorant les conditions de vie des populations par le renforcement de la disponibilité des ressources en eau pour les activités de production, leur utilisation efficiente et leur protection contre les impacts négatifs des activités humaines. Il devrait, plus spécifiquement, déboucher sur des résultats en termes de renforcement des services GIRE déconcentrés pour une amélioration de la connaissance de la ressource et du suivi de ses usages, une application graduelle et effective de la réglementation en vue d’une meilleure gestion de la ressource et une valorisation des investissements dans le secteur de l’eau.

Mise en œuvre : Direction Générale des Ressources en Eau (DGRE) / Ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques (MAHRH) du Burkina Faso

Financement : Facilité Africaine de l’Eau
Engagement : U.A 264 098,46

Portefeuille de données

Page publiée le 14 août 2022