Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2016 → Projet d’électrification des zones péri-urbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso

2016

Projet d’électrification des zones péri-urbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso

Burkina Faso

Titre : Projet d’électrification des zones péri-urbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso

Pays : Burkina Faso

Date : 18 oct. 2016 // 31 déc. 2023

IATI Identifiant : 46002-P-BF-FA0-007

Présentation
Le projet d’électrification des zones péri-urbaines de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso (PEPU) est une opération d’investissement portant sur l’extension des réseaux électriques et la réalisation de branchements dans ces deux villes. Le projet découle en grande partie de l’étude de restructuration et d’extension des réseaux électriques de Ouagadougou qui a été réalisée en 2015. L’étude a proposé des solutions techniques appropriées, permettant une meilleure structuration du réseau électrique de Ouagadougou, ainsi que les meilleures options pour son extension en vue de répondre à la demande de plus en plus forte des zones péri-urbaines. Le projet vise la restructuration et l’extension des réseaux de distribution en moyenne et basse tensions dans les deux plus grandes villes du pays, le renforcement et la création de postes de transformation et la réalisation de 17 500 branchements au profit des ménages. Il comporte aussi plusieurs actions visant à renforcer les capacités opérationnelles de la SONABEL par l’acquisition de moyens logistiques, d’équipements d’exploitation, de logiciels de calculs électriques et par la formation des agents d’exploitation et du personnel chargé des études. La durée d’exécution est de 48 mois de 2017 à 2020.

Objectif
L’objectif de développement du projet est d’accroître l’accès à l’électricité au Burkina Faso et plus spécifiquement dans les zones péri-urbaines des villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso. Le projet vise à restructurer et à renforcer les réseaux électriques de distribution dans ces deux villes et à les étendre aux zones péri-urbaines par : (i) la construction de nouvelles lignes électriques en moyenne et en basse tensions ; (ii) la création de nouveaux postes de transformations MT/BT et le renforcement de postes existants ; (iii) le passage de postes cabines desservis en antenne (simple alimentation) en coupure d’artère (système de double alimentation) ; et (iv) la réalisation de 17 500 branchements au profit des ménages.

Mise en œuvre : Société Nationale d’Electricité (SONABEL)

Financement : Fonds Africain de Développement
Engagement : U.A 27 230 000

Portefeuille de données

Page publiée le 1er août 2022