Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2021 → Projet pilote d’élevage piscicole de tilapias dans les camps de réfugiés sahraouis - Phase 3

2021

Projet pilote d’élevage piscicole de tilapias dans les camps de réfugiés sahraouis - Phase 3

Algérie

Titre : Projet pilote d’élevage piscicole de tilapias dans les camps de réfugiés sahraouis - Phase 3

Pays Algérie

Durée : 12 mois - Du 01/03/2021 au 28/02/2022

Présentation
Suite à la construction et à la mise en fonctionnement de la ferme piscicole de N’khaila, au cours des précédentes phases du projet, cette phase 3 se concentre sur le développement de la pisciculture dans les camps et l’autonomisation générale de la structure. Cinq micro-projets de grossissement de Tilapia sont développés et ont pour objectif principal la vulgarisation de la pisciculture au niveau des camps de réfugiés sahraouis.

Pour permettre ceci, des formations sont organisées par un bureau d’étude pour le personnel de la ferme piscicole de N’khaila. Elles permettent de continuer à affiner les connaissances techniques de l’équipe et d’assurer le renforcement des capacités de gestion de la ferme. Parmi les personnes bénéficiant de ces formations, 5 d’entre-elles bénéficient de formations supplémentaires pour gérer une micro-ferme piscicole dans chacun des camps. Des améliorations techniques sont également réalisées à la ferme de N’khaila pour assurer la continuité de son fonctionnement, telle que la dotation de la ferme d’un système pour le réchauffement de l’eau des bassins d’incubation.

Pour assurer la production et la distribution de Tilapias aux communautés des camps, la production de la ferme de N’khaila est renforcée. L’incubation des alevins y a toujours lieu et des achats de géniteurs sont réalisés pour augmenter et renouveler le cheptel de la ferme. Le grossissement du poisson ainsi que l’entretien des bassins sont assurés par l’équipe de la ferme. Enfin, le poisson est récolté dans le but d’être vendu ou distribué.

Pendant ce temps, les procédures pour équiper les micro-projets de ferme piscicole de tout le matériel nécessaire sont lancées.

Cette dernière phase du projet a pour vocation l’autonomisation de la ferme piscicole, cependant, la structure doit atteindre pour cela un niveau de viabilité économique suffisant. Des financements seront donc encore nécessaires sur les prochaines années, notamment pour l’achat d’aliments, de matériel et d’outillages.

Bénéficiaires : 15 employés de la ferme piscicole 5 responsables des micro-projets 249 personnes scolarisées dans les Centres d’Education Spécialisée

Financement : Financement : Programme Alimentaire Mondial (PAM)
Budget global : 337 000 dollars

Triangle Génération Humanitaire (TGH)

Page publiée le 5 août 2022