Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Nouvelles publications → 2010 → Le projet majeur africain de la Grande Muraille Verte

2010

Le projet majeur africain de la Grande Muraille Verte

IRD Editions

Titre : Le projet majeur africain de la Grande Muraille Verte

Concepts et mise en œuvre

Coordination : DIA A. (coord.), DUPONNOIS R.
Editeur : IRD Editions
Date de parution : 2010

Présentation
L’initiative de la Grande Muraille Verte (GMV), projet transcontinental, est une réponse de l’Afrique à la désertification, à la pauvreté et au changement climatique. Elle repose sur une approche concertée, multisectorielle, mettant en synergie des actions de lutte contre ces trois fléaux majeurs pour le continent africain. La particularité de la GMV est, tout en créant et consolidant une ligne de défense par des activités de reboisement et d’aménagement, de contribuer efficacement au développement intégré des zones rurales et d’aider à la lutte contre la pauvreté dans le cadre d’un développement durable.
Il s’agit de l’installation et de la mise en valeur intégrée d’espèces végétales à valeur économique adaptées aux terres arides et aux particularités locales, de bassins de rétention, de systèmes de production agricoles et autres activités génératrices de revenus. La GMV intègre ainsi plusieurs systèmes d’utilisation des terres, notamment des formations naturelles, des plantations artificielles anciennes ou nouvelles, des unités agro-sylvo-pastorales, des zones de parcours villageoises ou intercommunautaires, des parcs animaliers, des réserves communautaires et des couloirs de migration de faune.
Cet édifice transcontinental est une référence de modèle d’intégration sous-régional mettant en exergue une initiative originale initiée par des pays fortement assujettis aux phénomènes de désertification et de changement climatique. Il constitue un Modèle Multisectoriel de Développement Intégré des Zones Arides (MDI/ZA), dédié à la lutte contre les effets et l’avancée de la désertification, à la restauration et la mise en valeur des zones dégradées et au mécanisme de développement propre dû à sa forte capacité de séquestration de carbone.
L’ouvrage vise un large public, notamment les scientifiques, enseignants, décideurs, techniciens chargés de la mise en œuvre de la GMV, et permet d’apprécier l’originalité du projet dans son approche concertée et multisectorielle et ses résultats dans le développement intégré des zones arides à semi-arides.

Site de l’éditeur

Page publiée le 28 décembre 2010, mise à jour le 7 août 2018