Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2012 → Soutien à la sécurité alimentaire et aux capacités de résilience des populations affectées par le conflit du Darfour

2012

Soutien à la sécurité alimentaire et aux capacités de résilience des populations affectées par le conflit du Darfour

Soudan

Titre : Soutien à la sécurité alimentaire et aux capacités de résilience des populations affectées par le conflit du Darfour

Pays Soudan

Durée : 12 mois Du 01/2012 au 12/2012

Présentation
Ce programme permet à TGH d’intervenir dans plusieurs domaines : la protection et l’agriculture. Le soutien à la production agricole est en effet déterminant au Darfour, la quasi-totalité des familles étant engagées dans l’agriculture, qui demeure leur principale source de revenus et de biens. Dans ce contexte, il est indispensable que les capacités locales de résilience soient soutenues, de sorte que les personnes bénéficiaires de l’aide puissent concrètement et matériellement contribuer à celle-ci, et que leur sécurité alimentaire soit assurée au-delà de l’assitance délivrée, actuellement en diminution.

Les équipes de TGH distribuent divers intrants agricoles au cours de l’année, en fonction des saisons et des besoins reperés lors des enquêtes : semences céréalières (mil et sorgho) et outils (charrues) avant la saison des pluies, semences de légumes (oignons, tomates, melon, concombres, combos, radis...) avant la saison hivernale. Ces distributions sont effectuées avec la participation des partenaires locaux non institutionnels (chefs traditionnels, comités locaux, communautés), qui assurent le lien avec les bénéficiaires et sécurisent les lieux de distribution. Parallèlement, un travail de lobbying est organisé en partenariat avec le ministère de l’Agriculture et le ministère des Affaires Humanitaires afin d’encourager les acteurs institutionnels locaux à participer aux activités.

Les équipes de TGH organisent et réalisent des formations pour certains des fermiers bénéficiaires des distributions, afin de préciser l’utilisation des semences et des outils, et les meilleures conditions de culture (comment utiliser une pompe à moteur ou une pompe à pied, comment préparer son terrain, comment préparer un compost...). Durant la période de culture, et en fonction des besoins repérés, des sessions de formation ont lieu dans les villages (comment lutter contre les insectes, comment améliorer le rendement d’une production d’oignons, comment fabriquer du compost...).

Financement : CIAA (60%) - UNHCR (40%)
Budget global : 833 161 Euros

Triangle Génération Humanitaire (TGH)

Page publiée le 4 septembre 2022