Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2020 → Les répercussions des réponses gouvernementales à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance au Sahel

Centre de Recherches pour le développement International (CRDI) 2020

Les répercussions des réponses gouvernementales à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance au Sahel

COVID Alimentation Subsistance Sahel

Centre de Recherches pour le développement International (CRDI)

Titre : Les répercussions des réponses gouvernementales à la COVID-19 sur les systèmes alimentaires et les moyens de subsistance au Sahel

Impacts of government COVID-19 responses on food systems and livelihoods in the Sahel (COVID-19-AFS)

Pays /Région : Sahel

Projet N° : 109578

Dates : 2020-10-01 // 2021-10-01
Durée : 12 mois

Présentation
La réponse du CRDI à la crise de la COVID-19 comprend une réponse rapide à la crise de sécurité alimentaire et nutritionnelle associée à cette pandémie. Ce mécanisme de réponse soutient la création de nouvelles activités à court terme qui complètent les projets existants. Les objectifs consistent à documenter les répercussions de la pandémie (et les mesures de contrôle) sur les systèmes alimentaires locaux et la sécurité alimentaire, à documenter les réponses planifiées et spontanées à la crise émergente, et à renforcer les réponses à la crise actuelle. Le mécanisme de réponse rapide soutient également l’élaboration de nouveaux projets qui documentent et analysent l’efficacité de ces réponses. Cela aidera les pays à revenu faible ou intermédiaire à répondre plus efficacement aux vagues ultérieures de l’épidémie et à d’éventuels chocs futurs.

Ce projet tirera des enseignements de la formulation des politiques et des interventions en cours pour atténuer l’impact de la crise de la COVID-19 au Sahel. Les données et les résultats de la recherche permettront d’améliorer les méthodes de gestion des risques et de réduction des risques de catastrophes qui sont utilisées dans les politiques nationales et régionales relatives aux systèmes alimentaires, afin qu’elles soient davantage axées sur l’impact, en tenant dûment compte de la sexospécificité, des jeunes et des groupes vulnérables. Le projet couvrira cinq pays d’Afrique de l’Ouest : le Burkina Faso, le Cap-Vert, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Des initiatives régionales menées par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) viendront compléter ces efforts. Les principales parties prenantes de ce projet sont les ministères gouvernementaux, la Commission de la CEDEAO, les agriculteurs, les éleveurs, les négociants en intrants, les transformateurs, les agrégateurs de produits agricoles, les grossistes et les consommateurs, ainsi que les partenaires financiers et techniques. Le projet accordera une attention particulière à l’intégration des femmes, des jeunes et des groupes vulnérables. La méthodologie de recherche comprendra une étude documentaire, des enquêtes en ligne et en personne, des discussions en groupe ciblées, des entretiens avec des informateurs clés et des réunions de validation.

Mise en œuvre : Conseil ouest et centre africain pour la recherche et le développement agricoles/West and Central African Council for Agricultural Research and Development

Financement total : CA$ 748,600.00

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Présentation : IDRC/CRDI (Canada)

Page publiée le 27 août 2022