Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2021 → RESPECT - Redevabilité, sécurité et prévention de l’extrémisme violent pour les citoyennes et citoyens tunisiens

2021

RESPECT - Redevabilité, sécurité et prévention de l’extrémisme violent pour les citoyennes et citoyens tunisiens

Tunisie

Direction du Développement de la Coopération (Suisse)

Titre : RESPECT - Redevabilité, sécurité et prévention de l’extrémisme violent pour les citoyennes et citoyens tunisiens

Pays/Région : Tunisie

Durée : 01.10.2021 - // 31.08.2025

Résumé
L’intervention vise à renforcer la capacité de la Commission Nationale de la Lutte contre le Terrorisme (CNLCT) dans la prévention de l’extrémisme violent (PEV) en améliorant la coordination entre les acteurs clés des secteurs de la sécurité et de la justice. L’approche choisie est holistique combinant des activités qui ont pour objectifs de renforcer la cohésion sociale en ciblant les groupes à risque. Un autre aspect de l’intervention consiste à soutenir la réforme du secteur de la sécurité afin que celui-ci soit conforme avec les standards internationaux régissant les droits humains.

Projet en bref
* Contexte : La crise politique, économique, sociale et sanitaire a affaibli considérablement les institutions publiques et par conséquent le rôle de l’Etat en impactant sur l’échelle des priorités publiques sur laquelle la PEV a reculé. Pourtant, les risques sécuritaires sont encore en place notamment avec le retour des djihadistes tunisiens dans le pays et la tension entre les forces de l’ordre public et la société notamment les jeunes (dont des mineurs). A la lumière de ce contexte fragile et tendu les mesures sécuritaires à elles seules sont insuffisantes pour prévenir et lutter efficacement contre l’extrémisme violent (EV) et elles peuvent même le cas échéant favoriser la radicalisation et EV. Récemment, des mesures politiques ont été prises par le Président de la République et ont constitué une lueur d’espoir pour les jeunes tunisiens. Celles-ci qui risquent de se transformer en déception si les promesses sociales et économiques ne sont pas tenues ou si elles devaient conduire à l’instauration d’un nouveau régime autoritaire. Ainsi, un suivi continu du contexte sera nécessaire lieu en coordination avec les partenaires d’exécution pour ajouter l’intervention en cas de besoin.
* Objectifs  : Minimiser les risques liés à l’extrémisme violent grâce à l’amélioration de la cohésion sociale et le renforcement du respect des droits humains et des jeunes et des enfants en particulier par les forces sécuritaires.
* Groupes cibles  : Les commissions du parlement concernées par la sécurité, le gouvernement et notamment les 14 ministères qui font partie de la CNLCT, le personnel des Ministères de l’Intérieur (MI), de la Défense, de la Justice (MJ), les autorités judiciaires, les instances de contrôle indépendantes, les autorités locales, les médias, OSC, les chercheurs et les doctorants et les citoyennes et citoyens des régions péri-urbaines et de l’intérieur.

Partenaires  : Geneva Centre for the Democratic Control of Armed Forces Programme des Nations Unies pour le développement

Budget de la Suisse  : CHF 3’000’000

Présentation : Coopération Suisse

Page publiée le 15 août 2022