Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2022 → Projet de renforcement de la résilience des populations de la région de Zinder – Phase II

2022

Projet de renforcement de la résilience des populations de la région de Zinder – Phase II

Niger

Titre : Projet de renforcement de la résilience des populations de la région de Zinder – Phase II

Pays : Niger
Localisation : Zinder

Durée : 01/03/2022 — 28/02/2025

Descriptif
Le projet contribue à renforcer le DNPGCA (Dispositif National de Prévention et Gestion des Crises Alimentaires), partenaire de la DCI, et est en synergie avec les interventions des institutions comme la FAO, le PAM, l’OCHA dans le domaine des actions anticipatoires et, avec celles d’ONG appuyant la sécurité alimentaire et nutritionnelle, les Systèmes Communautaires d’Alerte Précoce et de Réponse aux Urgences et les Banques Céréalières dans la région de Zinder.

Le projet s’aligne sur les politiques publiques du Niger mises en place pour renforcer la sécurité alimentaire/nutritionnelle et le développement agricole, notamment l’Initiative « les Nigériens Nourrissent les Nigériens » (3N). Il s’inscrit dans la stratégie de la Coopération de Monaco au Niger en matière de sécurité alimentaire/nutrition avec les autorités, matérialisée par un Accord-Cadre de coopération signé le 23 mars 2019 entre le Gouvernement Princier et la République du Niger.

Ce projet vient en complément du projet financé par la Coopération britannique FCDO via un accord de partenariat avec la Croix-Rouge Britannique qui vise à mettre à l’échelle le FbF (Forecast based Financing/financement basé sur les prévisions) sécheresse pour la zone pastorale de la région Zinder et à renforcer la capacité de la CRN dans la Gestion des Risques et Catastrophes.

Objectifs
* Objectif général du projet : Contribuer au renforcement de la résilience des populations agropastorale et pastorale du Niger face à l’aléa sécheresse.
* Objectifs spécifiques : Renforcer les capacités locales des acteurs communautaires et de la société civile à faire face aux crises alimentaires chroniques ; Renforcer la Croix-Rouge Nigérienne dans le domaine de la Gestion des Risques de Catastrophes pour une meilleure anticipation et préparation de la réponse humanitaire aux crises climatiques aiguës (sécheresse).

Porteur du projet : Croix-Rouge Française

Bénéficiaires
* Bénéficiaires directs : 280 membres de la Croix-Rouge nigérienne, 160 gestionnaires de Banques Céréalières, 40 membres des organisations de Gestion des Risques de Catastrophes ; 1.200 membres Clubs des Mères ; 65.000 personnes touchées par les activités de communication / sensibilisation et ayant accès à de plus grandes quantités d’aliments vendus à prix modéré par les BC ; 10.000 personnes (2.000 ménages) en cas de déclenchement du Protocole d’Action Précoce.
* Bénéficiaires indirects : 40 villages des communes de Gangara, Ollélewa et Tanout ciblés par les activités communautaires ; 238.000 personnes ayant besoin d’une assistance alimentaire et/ou approximativement 10.000 (2.000 ménages) personnes ayant besoin d’un soutien au moyen d’existence e

Financement : 400 000,00 €

Présentation

Page publiée le 21 septembre 2022