Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2022 → Projet de recherche et innovation pour des systèmes agro-pastoraux productifs, résilients et sains en Afrique de l’Ouest (PRISMA)

2022

Projet de recherche et innovation pour des systèmes agro-pastoraux productifs, résilients et sains en Afrique de l’Ouest (PRISMA)

Burkina Faso

Titre : Projet de recherche et innovation pour des systèmes agro-pastoraux productifs, résilients et sains en Afrique de l’Ouest (PRISMA)

Pays : Burkina Faso

Code projet : BKF/801

Période d’exécution : Janvier 2022 - Décembre 2025

Contexte
L’élevage en Afrique de l’Ouest représente l’activité économique principale pour au moins 50 millions de personnes au Sahel. Il repose en grande partie sur le système pastoral et la mobilité du bétail pour la recherche de fourrage adéquat en fonction des saisons.

Cette mobilité est une stratégie d’adaptation à l’irrégularité des pluies et aux sécheresses cycliques auxquelles font face les pays sahéliens. Elle est cependant entravée par le rétrécissement et la dégradation des espaces de pâture et par la fermeture de l’accès des troupeaux vers certains pays du sud (Bénin, Nigeria). Cette situation, couplée à une pénurie chronique d’aliments du bétail et à son coût élevé, entraîne de graves crises pour ce mode de production, fragilisant ainsi les personnes qui vivent dans ces régions. À ces maux s’ajoute le problème de santé animale, avec comme corollaire, la transmission des maladies des animaux à l’homme, ce qui constitue un problème de santé publique. Au Sahel également, l’insécurité grandissante due aux formations des groupes terroristes vient exacerber les problèmes de l’élevage pastoral dont le cœur du métier est la mobilité.

À travers la recherche et l’innovation, PRISMA veut s’attaquer aux défis de la disponibilité du fourrage, de la gestion des ressources pastorales, de la production et de la distribution de l’aliment bétail et de la sécurité sanitaire des sous-produits de l’élevage, en l’occurrence le lait. Le projet aidera également à régler les difficultés liées à la coordination entre les intervenants, et à stimuler le partage de connaissances et le dialogue politique autour de ces thématiques en vue de définir des orientations stratégiques permettant le développement de l’élevage en Afrique de l’Ouest.

Objectifs du projet
* L’objectif global du projet est de contribuer à une transformation agroécologique des systèmes agro-pastoraux adaptés au changement climatique afin de les rendre plus productifs, résilients et sains pour les animaux, les humains et l’environnement.
* Spécifiquement, ce projet cofinancé par l’Union européenne (UE) et l’Agence espagnole pour la coopération internationale au développement (AECID), mis en œuvre par l’Agence belge de développement (Enabel), AECID et LuxDev, vise à : améliorer la disponibilité et l’accès aux ressources pastorales par des pratiques de gestion durable adaptées au changement climatique, testées par la recherche et connues par les acteurs techniques et sociaux ; améliorer la disponibilité et l’accès à l’aliment bétail de qualité au niveau régional, à travers une meilleure production et organisation de la distribution ; limiter les risques liés à la consommation de lait local pour la santé humaine à travers un meilleur contrôle des zoonoses ; assurer la concertation cohérente avec les principaux acteurs influents et potentiellement impactés de l’action et entamer un dialogue avec les décideurs pour améliorer les politiques sectorielles

Budget total : 6 495 000 EUR
Autres contributions : * Gouvernement luxembourgeois 1 200 000 EUR * ENABEL (Coopération belge) 2 815 980 EUR * AECID (Coopération espagnole) 2 479 020 EUR

Présentation (Lux Dev)

Page publiée le 21 septembre 2022