Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2020 → Traitement et valorisation des eaux usées du douar Ksar Izilf, commune de Ferkla Essouffla

2020

Traitement et valorisation des eaux usées du douar Ksar Izilf, commune de Ferkla Essouffla

Maroc

Titre : Traitement et valorisation des eaux usées du douar Ksar Izilf, commune de Ferkla Essouffla

Pays : Maroc
Lieu : Ferkla Es-Soufla Drâa-Tafilalet / Errachidia

Dates : 2020 : 13 mois

Partenaires : AE Rhône Méditerranée Corse Lyon L’eau du désert Mauvezin MAMP Marseille Région Occitanie / Pyrénées Méditerranée Toulouse

Contexte _Le dispositif proposé prévoit la réalisation d’une unité d’assainissement pour les 1 109 habitants du village d’izilf, commune de Ferkla Essoufla au Maroc. Les effluents seront collectés vers une station d’épuration de type Filtre planté de roseaux et les eaux usées traitées recyclées en agriculture. Ce dispositif tourné vers l’assainissement, apporte une solution durable en milieu oasien, aux risques locaux de contamination des eaux de surface par des rejets d’eau usées non traitées. Il s’inscrit dans les objectifs du développement durable, notamment le volet assainissement de l’OD n°6.

Descriptif
Ce projet d’assainissement du Ksar Izilf comprendrat : - la création d’un réseau de collecte des EU auprés des habitations (3030 m). (Cet équipement sera financé par ANDZOA) - La construction d’un filtre planté de roseaux à percolation verticale, composé d’un premier étage de 400 m² et d’un second de 200 m² alimentés par chasses mécaniques. L’équipement sera dimensionné pour un apport quotidien établi à 33 litres d’eau par habitant et par jour, il sera en mesure d’accepter une augmentation de population ou une évolution du rejet moyen jusqu’à 43 m3/j par personnes - La formation de deux agents à la maintenance des équipements. Les installations serviront de support de sensibilisation pour inciter à l’assainissement en milieu oasien.

Les eau usées traitées n’intègreront pas les droits d’eau oasiens. Elles seront destinées à l’irrigation d’une parcelle coopérative plantée de palmiers dattiers ou d’arbre fruitiers. Les revenus de reproduction seront affectés à des travaux d’utilité publique villageois.

Budget global : 444.716 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 9 octobre 2022