Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Etude de faisabilité pour la revalorisation des eaux usées traitées à Fatick

2021

Etude de faisabilité pour la revalorisation des eaux usées traitées à Fatick

Senegal

Titre : Etude de faisabilité pour la revalorisation des eaux usées traitées à Fatick

Pays : Sénégal
Lieu : Fatick

Dates : 2021

Partenaires : 3M Montpellier ACAD Toulouse AE Rhône Méditerranée Corse Lyon ARD Fatick DV2E Vergèze

Contexte _Le projet concerne la commune de Fatick au Sénégal. Ce territoire va prochainement accueillir une nouvelle station d’épuration. Cette installation apportera une réponse adaptée à la problématique de l’assainissement et à la gestion des boues de latrines produite dans la région. Les eaux usées traitées ainsi que les boues d’épuration peuvent localement devenir des ressources valorisables notamment en agriculture. L’objectif de cette étude est de vérifier les possibilités a recycler les sous produis de cet outil d’assainissement vers l’agriculture locale. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une coopération décentralisée mise en place entre Montpellier Méditerranée Métropole et l’Agence Régionale de développement de la Région de Fatick. Il correspond aux objectifs nationaux suivis au Sénégal par l’ONAS et intègre l’engagement pris par la région de Fatick pour la mise en place d’un programme GREEN du fond vert pour le climat de l’ONU.

Descriptif
La région de Fatick éprouve un fort besoin en eau douce.Ce besoin concerne l’agriculture locale et se répercute sur les ressources disponibles pour assurer l’alimentation en eau potable des usagers. La mise en service d’une station d’épuration va mettre a disposition de de l’Agence régionale de développement de la région de Fatick des sous produits d’assainissement : des eaux usées traitées et des boues d’épuration. L’objectif de l’étude est de vérifier la faisabilité d’une réutilisation de ses sous produits dans les filières de production.

L’étude comprendra :
* Une phase de diagnostic permettant d’identifier les différentes zones d’assainissement concernées par le projet, le potentiel de ressource en eau recyclée produite, les volumes de boues mis à disposition par la station et collectées ou par des latrines présentes sur le territoire, les zones agricoles intéressées ou intéressantes à mobiliser.
* L’organisation d’ateliers avec les partenaires locaux, institutionnels et agricoles, afin de valider les éléments du diagnostic.
* La réalisation d’une étude de faisabilité pour la REUT des EU, des boues de station et de latrines en agriculture. Les indicateurs prévus permettront de suivre la pertinence de l’objectif et la mise en œuvre de la stratégie, le niveau de difficulté de mise en œuvre des actions, les délais, les acteurs à impliquer, les coûts, la rentabilité, le financements a mettre en place et la mesure du retour sur investissements.
* la présentation de scénarios tenant compte des niveau de faisabilité techniques, économiques, règlementaires, sociétaux et présentant l’évolution prévisible du dispositif.
* l’élaboration d’un plan d’action reposant sur le scénario choisi.
* La structuration d’un programme de coopération décentralisée entre les deux collectivités publiques

Budget global : 84.000 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 1er novembre 2022