Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Fluctuations de populations de Gynaikothrips ficorum ( Marchal, 1908) (Thysanoptera : Phlaeothripidae) et de Macrohomotoma gladiata (Kuwayama,1908) (Hemiptera : Psylloidea) sur Ficus retusa

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach 2021

Fluctuations de populations de Gynaikothrips ficorum ( Marchal, 1908) (Thysanoptera : Phlaeothripidae) et de Macrohomotoma gladiata (Kuwayama,1908) (Hemiptera : Psylloidea) sur Ficus retusa

ZIOUANI, Khawla

Titre : Fluctuations de populations de Gynaikothrips ficorum ( Marchal, 1908) (Thysanoptera : Phlaeothripidae) et de Macrohomotoma gladiata (Kuwayama,1908) (Hemiptera : Psylloidea) sur Ficus retusa

Auteur : ZIOUANI, Khawla

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Doctorat en Sciences Agronomiques Option : santé végétale en milieu agricole et forestier. 2021

Résumé
Le travail consiste non seulement en une étude spatio-temporelle de l’entomocénose et ses groupes fonctionnels associée à l’arbre de F. retusa, mais aussi en une fluctuation spatio-temporel de la population de deux déprédateurs du Ficus retusa, G. ficorum et M. gladiata et de leurs ennemis naturels dans deux sites. Pour cela, on a effectué un échantillonnage sur 10 arbres choisis au hasard dans chacun des sites dont nous avons prélevés 10 feuilles enroulées de chaque arbre (soit 100 feuilles) et quatre de jeunes rameaux de 20 cm d’environ ayant de jeune bourgeons et de feuilles. Nous avons pu mettre en évidence une diversité de 89725 individus contre 77576 ont été inventoriés en 2017 et 2018 avec une richesse de 30 taxons qui se répartissent en 7 ordres et 10 familles. Les taxons qui occupent les premiers rangs d’abondance sont des consommateurs primaires tels que G. ficorum et M. gladiata) et que les consommateurs secondaires occupent les rangs moyens. La distribution hiérarchique spatio-temporelle de l’entomocénose du ficus présente deux groupent fonctionnels, le premier assemblage comprend G. ficorum et M. gladiata et leurs prédateurs et le deuxième assemblage regroupe les coccinelles prédatrices et leurs proies alternatives. L’étude de la fluctuation spatio-temporelle du G. ficorum montre que les oeufs sont présentes sur toute l’année. Les larves L1 et L2 apparaitront en juin, les prénymphes et nymphes en juillet avant que les adultes émergent. . L’étude de fluctuation de population de M. gladiata révèle que les premières émergences des oeufs ont été enregistré entre janvier et juillet alors que les nymphes sont nettement importantes de février à aout et d’aout à décembre tandis que les adultes sont abondants entre janvier, septembre, et décembre. Par ailleurs, la variation saisonnière du psylle montre que les oeufs sont abondants en automne, les larves L1 et les L2 principalement en hiver et en automne alors que les nymphes sont important en printemps y compris en hiver et en automne. Les adultes sont observés essentiellement en automne malgré leur faible population. M. gladiata affectionne les jeunes pousses de l’année. Nous avons recensé 5 ennemis A. nemoralis, M. confusa, O. laevigatus, A. ramachandrai et A. gynaikothripsi et P. punensis qui s’attaquent à G. ficorum et M. gladiata

Mots clés : Entomocénose, F. retusa, G. ficorum, M. gladiata, Fluctuation, Ennemis naturels.

Présentation (ENSA)

Version intégrale (7,3 Mb)

Page publiée le 9 octobre 2022