Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Maroc → 2021 → Conception d’un four multi-usagers amélioré (Maroc)

2021

Conception d’un four multi-usagers amélioré (Maroc)

Maroc

Titre : Conception d’un four multi-usagers amélioré (Maroc)

Région /Pays : Maroc
Localisation : Khenifra

Période de réalisation de l’initiative : du 06/2021 au 06/2022

Contexte
Habituellement, les familles autochtones et sédentarisées utilisent trois fours traditionnels : un pour la cuisson du pain, situé généralement à l’extérieur de la demeure, un autre pour le chauffage du foyer et un troisième pour la préparation des repas (tagine, thé…). Ces trois fours séparés consomment plus d’énergie et par conséquent plus de bois. La cuisson du pain à elle seule consomme en moyenne 45 kg de bois par jour, le chauffage, 50 kg et la cuisson des repas, 40 kg. La consommation journalière est ainsi de 135 kg. Cette forte consommation de bois entraine une pression sur la forêt par les habitants qui vivent au milieu de cette forêt ou à proximité. De plus, la femme rurale souffre de l’éloignement des fours du foyer et du déplacement entre les fours afin d’effectuer les différentes tâches. En hiver, le changement de température rend les déplacements encore plus pénibles car ces tâches ménagères s’effectuent en dehors de son foyer.

Objectifs
L’objectif général est la promotion de la gestion durable des ressources naturelles de la cédraie du Parc de Khenifra. Il se décline en objectifs spécifiques : intégration des étudiants de l’EST au travail social, intégration des jeunes dans la production locale des fours améliorés, initiation des jeunes au travail en coopérative, renforcement des capacités de la femme rurale dans la gestion des ressources naturelles forestières, promotion de l’inclusion sociale de la femme rurale, réduction de la demande en bois de chauffage.

Résultats obtenus
L’amélioration des fours permet de réduire la demande en bois de chauffage, de contribuer à la diminution de la demande de bois de feu et, par conséquent, de réduire la pression sur l’écosystème forestier. Généralement pendant la période hivernale, la consommation en bois d’un foyer est estimée à 4050 kg/mois pour les trois fours traditionnels. Soit l’équivalent de trois arbres moyens. Dans le cas du four multi-usagers amélioré, la consommation est réduite de moitié. Il s’ensuit une réduction des émissions de GES. Bien que sa capacité d’absorption de carbone puisse varier, on peut considérer qu’un arbre stocke environ 167 kg de CO2 par an, soit une tonne de CO2 par an pour 6 arbres arrivés à maturité. La protection des forêts joue un rôle primordial dans la régulation du climat par leur action sur le cycle de l’eau, la régulation des précipitations et la protection des sols. Le four amélioré permet aux bénéficiaires d’économiser du temps et des efforts, et d’améliorer leurs pratiques. Il promeut un mode de gestion durable. Le projet a permis une promotion des associations et des acteurs locaux, jeunes et femmes bénéficiaires, qui se sont approprié la philosophie du projet.

Bénéficiaires : Les bénéficiaires sont la population locale de Khenifra, vulnérable et pauvre, qui utilise le bois comme source d’énergie pour la cuisson et le chauffage. Les femmes peuvent utiliser ces fours pour la restauration dans les sites naturels touristiques. Les jeunes de la région fabriquent les fours multi-usagers.

Porteur projet : ASSOCIATION DES ENSEIGNANTS DES SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE (AESVT)
Partenaires : - PMF/FEM - Parc National de Khenifra - Ecole Supérieure de Technologie de Khenifra (ESTK) - associations locales

Présentation : Initiatives climat

Page publiée le 26 septembre 2022