Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Tchad → Projet d’accès pérenne à l’eau au Tchad (phase 2)

2021

Projet d’accès pérenne à l’eau au Tchad (phase 2)

Tchad

Titre : Projet d’accès pérenne à l’eau au Tchad (phase 2)

Pays : Tchad
Lieu : Logone Occidental

Dates : 2021 : 36 mois

Partenaires : AFD Paris IDO Paris

Descriptif
Le projet d’IDO vise à garantir l’accès à l’eau potable dans des villages tchadiens des Logone oriental et Logone occidental, villages où 60 % des forages réalisés sont hors d’usage, faute de maintenance. Deuxième phase d’un projet intitulé « Man Ge Madji - l’eau bonne », lancé en 2017 et achevé en septembre 2020, le projet vise à créer un dispositif pérenne et autonome de maintenance et de réparation des pompes à motricité humaine.

Ainsi le projet accompagne la mise en place d’un réseau d’artisans réparateurs et de distribution de pièces détachées de pompes à motricité humaine, pour répondre aux besoins des comités de gestion des points d’eau (COGPE) des zones ciblées. D’autre part, il permet d’identifier et de structurer un dispositif durable qui s’appuie sur des accords opérationnels et économiques entre les artisans réparateurs et les COGPE. Des associations des comités de gestion des points d’eau (ACGP) sont également mises en place : il s’agit de structures associatives chargées de la gestion technique des pompes. Une ACGP regroupe environ 50 comités de gestion. Enfin, le projet assure le suivi du dispositif et de son fonctionnement, procédant éventuellement à des ajustements et évaluant son impact.

Les bénéficiaires directs du projet sont les artisans réparateurs qui auront à leur disposition les moyens techniques et financiers pour accomplir leur mission au service des villages, les comités de gestion des points d’eau et autres structures villageoises associatives en charge de gérer l’entretien, l’administration et le suivi des points d’eau des villages. Les bénéficiaires indirects sont les 200 000 villageois qui profiteront d’un accès pérenne à une source d’eau potable, entretenue et régie par les organismes communautaires qui les représentent. Deux OSC tchadiennes sont partenaires du projet : la Coopération pour les études de formation et d’ingénierie (CERDI) et le Bureau d’appui aux organisations de base (BAOBAB)

Bénéficiaires  : 200.000 bénéficiaires.

Budget global : 579.387 €

Programme Solidarité Eau (pS-Eau)

Page publiée le 30 septembre 2022