Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Variations du niveau d’infestation de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller., 1839 (Lepidoptera, Pyralidae) et contribution à la mise en place d’une méthode de lutte alternative dans la région de Biskra

Université Mohamed Khider de Biskra (2021)

Variations du niveau d’infestation de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller., 1839 (Lepidoptera, Pyralidae) et contribution à la mise en place d’une méthode de lutte alternative dans la région de Biskra

ZOUIOUECHE, Fatima Zahra

Titre : Variations du niveau d’infestation de la pyrale des dattes Ectomyelois ceratoniae Zeller., 1839 (Lepidoptera, Pyralidae) et contribution à la mise en place d’une méthode de lutte alternative dans la région de Biskra.

Auteur : ZOUIOUECHE, Fatima Zahra

Université de soutenance : Université Mohamed Khider de Biskra

Grade : Doctorat En Sciences Agronomiques 2021

Résumé
La pyrale de dattes Ectomyelois ceratoniae occupe une place prépondérante et inquiétante en Algérie, menaçant la filière datte d’une année à l’autre, notamment la variété la plus commercialisée Deglet Nour. Le présent travail a pour objectif d’étudier le comportement de ce bioagresseur in natura, d’une part, par le suivi des fluctuations saisonnières des adultes au sein de deux palmeraies et l’étude des variations de niveau d’infestation à partir des dattes de la variété Deglet Nour prélevées du sol et des régimes durant les campagnes dattières des années 2012, 2013 et 2014 d’autre part. Ainsi, dans le cadre de la recherche des moyens de luttes alternatives, qualifiés biologiques, nous avons procédé à l’élevage de deux parasitoïdes autochtones Bracon hebetor et Phanerotoma flavitestacea dans les conditions contrôlées. L’étude de cycle de développement, reproduction, croissance et comportement parasitaire s’avérée nécessaire pour dévoiler les potentialités parasitaires de chacun d’eux sur E. ceratoniae. Et d’engager à la fin par une tentative de lutte biologique inoculative par le parasitoïde ovo larvaire Phanerotoma flavitestacea dans la palmeraie de Magtoufa (Tolga, Biskra). D’après, les résultats des fluctuations du vol des adultes, trois générations chevauchantes de la pyrale sont marquées ; la première génération est hiverna-printanière puis succédée par une deuxième génération estivale, puis une troisième génération estiva-automnale. Cette dernière représente la période de vol la plus importante constatée durant les trois ans. Dans laquelle, les conditions climatiques qui règnent en saison automnale sont propices à la prolifération des populations de ce ravageur. Dont, le thermopréférendum de E. ceratoniae va de 25 à 30°C. Le suivi des taux d’infestation de dattes tombées au sol et des dattes prélevées des régimes, montre qu’une infestation précoce par la pyrale est détectée chez les dattes tombées au sol, dont les taux les plus élevés sont enregistrés sur ces dattes dans les deux sites et durant les trois ans de suivi. Les paramètres biologiques de deux parasitoïdes étudiés montrent des fortes capacités parasitaires qui l’ont attribué comme des excellents agents de lutte. Les essais de lâcher montrent que les doses des lâchers adoptés ont un effet positif sur l’évolution du taux de parasitisme notamment durant l’année de l’application des lâchers et également au cours du temps dont les doses les plus fiables sont 100 et 150 individus/décade dont la dose 150 individus a réduit l’infestation par un taux de 33,08% chez les dattes chutées et de 41,59% au niveau des dattes sur régime. Egalement, un parasitisme naturel de P. flavitestacea est établi durant les années 2014 et 2015 résultant de la persistance du parasitoïde dans la palmeraie.

Mots Clés  : Palmeraie, Deglet Nour, Ectomyelois ceratoniae, Parasitoïdes, Potentialité parasitaire, Lutte biologique inoculative.

Présentation

Version intégrale (6 Mb)

Page publiée le 2 octobre 2022