Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2020 → Analyse d’association tout génome (GWAS) du rendement et ses composantes sous stress hydrique chez le maïs (Zea mays L.)

Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach (2020)

Analyse d’association tout génome (GWAS) du rendement et ses composantes sous stress hydrique chez le maïs (Zea mays L.)

Berrou, Naila

Titre : Analyse d’association tout génome (GWAS) du rendement et ses composantes sous stress hydrique chez le maïs (Zea mays L.)

Auteur : Berrou, Naila

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique (ENSA) El Harrach

Grade : Master 2020

Résumé
La sécheresse est un facteur majeur qui influence remarquablement les caractéristiques de croissance et de rendement du maïs. Les études d’association à l’échelle du génome (GWAS) sont importantes pour discerner l’architecture génétique de traits complexes tels que la tolérance à la sécheresse Dans la présente étude, nous avons visé à identifier les SNP contrôlant les traits du rendement et ses composantes par l’utilisation de 318 lignées pures, sous les conditions nous avons détectés 22 SNP associés avec la longueur de l’épi situés sur les chromosomes 1, 3, 6, 7,8 et 9.5 SNP liés avec le nombre de rangés par épi situés sur les chromosomes 2, 4,5 et 6. 4 SNP situés sur chromosome 1 et 3 liés au poids de mille grains. Pour le caractère rendement on a déterminés 27SNP situés sur le chromosome 1, 3, 4, 5, 6, 7,8 et 10. Tandis que sous les conditions normales nous avons détectés 2 SNP liés à la longueur de l’épi situés sur le chromosome 1. 6 SNP liés au nombre de rangés par épi situés sur le chromosome 246 et 6.10SNP liés au poids de mille grains situés sur le chromosome 3,5,7,8,9 et 10.Pour le rendement on a déterminés 48 SNP situés sur le chromosome 12345678 et 9.

Mots clés : GWAS, la tolérance à la sécheresse, SNP

Présentation (ENSA)

Page publiée le 13 octobre 2022