Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2022 → Etude spatio-temporelle de la pollution azotée des eaux de la nappe superficielle à Oued M’Zab (Algérie)

Université Kasdi Merbah Ouargla (2022)

Etude spatio-temporelle de la pollution azotée des eaux de la nappe superficielle à Oued M’Zab (Algérie)

BENHEDID Hadjira,

Titre : Etude spatio-temporelle de la pollution azotée des eaux de la nappe superficielle à Oued M’Zab (Algérie)

Auteur : BENHEDID Hadjira,

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Doctorat 2022

Résumé
La pollution des eaux est une problématique qui s’impose en zone saharienne. Ce travail de recherche s’intéresse à l’étude de la variation spatio-temporelle de la pollution azotée des eaux de la nappe superficielle à Oued M’Zab. Il vise à effectuer un diagnostic sur l’extension de la pollution, déterminer l’aptitude d’utilisation des eaux et les problèmes de dégradations posés. Notre approche méthodologique consiste à faire une caractérisation de la qualité des eaux et un suivi saisonnier (basses et hautes eaux) de la pollution azotée et les paramètres en relation avec la pollution azotée, ainsi que la classification de la qualité des eaux par rapport aux normes. Les principaux résultats obtenus dans le cadre de cette étude montrent que les eaux de la nappe sont claires, proches de la neutralité et fortement salins augmentant avec un ordre croissant de l’amont vers suivant le sens d’écoulement des eaux.Le faciès des eaux est variable, présentant une dominance sulfatée équilibrée, calcique, magnésienne et sodique. Les analyses chimiques des eaux montrent une pollution azotée variable dans la nappe, de l’amont vers l’aval (NH4+ de 0,048±0,039 mg/l ; NO2- de 0,007±0,033 mg/l ; NO3-de 54,594 ± 30,503 mg/l). Elle est issue de la contamination organique d’origine variable, notamment par les eaux usées. Les eaux ne présentent pas une pollution phosphorée.Les teneurs de la D.B.O5et la D.C.O indiquent une moyenne contamination organique des eaux. Les résultats bactériologiques confirment la contamination da la nappe par les eaux usées. Les eaux de la nappe sont classées polluées dans la vallée et non potables par rapport aux normes Algériennes et de l’O.M.S. La classification des eaux indique qu’elles sont de qualité médiocre pour l’irrigation, présentant un risque pour la salinisation et l’alcalinisation des sols. Le suivi spatio-temporel des eaux montre une légère augmentation du pH, de la turbidité et des orthophosphatespendant la période estivale.Alors, il est met en évidence un accroissement de la charge saline et de la pollution azotée, notamment les nitrates dépassant souvent les seuils de potabilité ; ce qui constitue sans aucun doute un risque pour les habitants consommateurs de ces eaux. Notre recherche montre une dégradation des ressources hydriques souterraines dans la vallée du M’Zab. Il est vivement recommandé une évaluation continue de la qualité de ces eaux et un traitement pour réduire les concentrations excessives des éléments polluants nocifs à la santé humaine et d’autres aménagements sont nécessaires dans le but de préserver la qualité des eaux souterraines contre toutes formes de pollution

Mots clés : Spatio-temporelle pollution azotée nappe superficielle Oued M’Zab Spatio-temporal nitrogen pollution surface water table OuedM’Zab

Présentation

Version intégrale ( Mb)

Page publiée le 3 octobre 2022