Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2022 → Analyse et Diagnostic de l’irrigation par ruissellement à l’aide des eaux épurées de la Stepde Ouargla et détermination de la dose reçue

Université Kasdi Merbah Ouargla (2022)

Analyse et Diagnostic de l’irrigation par ruissellement à l’aide des eaux épurées de la Stepde Ouargla et détermination de la dose reçue

HATI, Abdelkader ; BAOUA Mohamed Lamine

Titre : Analyse et Diagnostic de l’irrigation par ruissellement à l’aide des eaux épurées de la Stepde Ouargla et détermination de la dose reçue

Auteur : HATI, Abdelkader ; BAOUA Mohamed Lamine

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master 2022

Résumé
La raréfaction des ressources en eau et la dégradation de leur qualité est un défi majeur pour le XXIe siècle. Afin de préserver la qualité des masses d’eau et pour diminuer les prélèvements dans le milieu naturel, il convient de chercher des approvisionnements alternatifs. On a d’abord montré que la station de Sidi Khouiled de Ouargla a un bon pouvoir épurateur et que les eaux épurées peuvent être utilisées pour l’irrigation. Les résultats de janvier 2022 fournis par l’ONA montrent un rabattement de la DCO avec un rendement de 75%, ainsi qu’un rabattement de MES avec un rendement moyen de 55%. La DCO à la sortie de la station est inférieure à la norme d’irrigation Algérienne, par contre la quantité de MES égale à 46mg/l est faiblement supérieure à la norme (30mg/l). Le deuxième objectif de ce travail est la détermination du processus de l’infiltration de l’eau dans le sol dans le cas de l’irrigation par planches. L’avancement de l’eau le long de la planche a été déterminé expérimentalement pour les trois (3) irrigations : 19 minutes pour la première, 14 pour la seconde et 12 pour la dernière. Ceci a permis de déterminer les doses reçues qui décroissent de l’extrémité amont à l’extrémité avale de la planche. La différence entre ces deux valeurs est variable avec une moyenne pour les trois irrigations 19.63 mm (soit 9,77%.). Et pour un même temps d’avancement, avec l’augmentation du temps d’irrigation la différence entre les humidités à l’amont et l’aval croit en mm et au contraire celle en pour cent décroit. Donc plus on irrigue et mieux est la répartition de l’infiltration. Le coefficient d’uniformité varie entre 0,87 et 0,97 avec une moyenne de 0,94. l’irrigation est uniforme

Mots clés : Stress hydrique eaux usées épuration pollution Ouargla. irrigation

Présentation

Version intégrale (4,5 Mb)

Page publiée le 1er octobre 2022