Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2021 → Géochimie des sols et des eaux de la nappe superficielle de Ouargla

Université Kasdi Merbah Ouargla (2021)

Géochimie des sols et des eaux de la nappe superficielle de Ouargla

GATTAOUI, Halima - ARIBI, Ferial

Titre : Géochimie des sols et des eaux de la nappe superficielle de Ouargla

Auteur : GATTAOUI, Halima - ARIBI, Ferial

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master 2021

Résumé
Les zones arides de Sahara septentrional sont connues pour leurs caractères d’hydromorphie et d’halomorphie. Ce caractère salé résulte souvent de l’interaction entre les eaux de la nappe phréatique salée, constituant la source de la salinité, et le milieu récepteur qui est le sol nu. Au vu de ce constat, notre travail s’est intéressé à l’ensemble constitué particulièrement par le système sol nu et la nappe. L’objectif de ce travail est de suivre l’évolution géochimique de la nappe superficielle et l’examen des processus de précipitation des sels dans une parcelle non cultivée située dans la cuvette de Ouargla par une simulation des concentrations en ions majeurs sous l’effet de l’évaporation isotherme (25 C°). Les résultats obtenus montrent que les eaux de cette nappe possèdent une salinité extrêmement élevée attestée par des valeurs de conductivités éclectiques qui varient, d’amont en aval dans le sens d’écoulement des eaux, de 19.5 dS /m à 26.18 dS/m. Ces haut valeurs des conductivités électriques placent notre eau phréatique dans la classe C5-S4. Par ailleurs, les résultats des analyses ioniques mettent en évidence une supériorité remarquable du sodium parmi les cations (sa teneur augmente de 173.53 méq/l en amont à 182.91méq/l en aval) et du chlore parmi les anions (sa teneur augmente de 162.64 méq/l à 210.96 méq/l), ce qui confère à ces eaux un faciès chimique dominant chloruré sodique. L’approche géochimique indique que par rapport à l’indice de saturation toutes les substances carbonatées sont sur saturées contrairement à l’halite qui restée sous saturée. Quant aux gypsites elles sont à la limite de la saturation

Mots clés : Géochimie nappes superficielles précipitations salines modèle thermodynamique cuvette de Ouargla

Présentation

Version intégrale (3,5 Mb)

Page publiée le 9 novembre 2022