Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2020 → Projet d’Approvisionnement en Eau Potable et Promotion de l’Hygiène et de l’Assainissement (PAEPHA Doutchi) Niger

2020

Projet d’Approvisionnement en Eau Potable et Promotion de l’Hygiène et de l’Assainissement (PAEPHA Doutchi) Niger

Niger

Titre : Projet d’Approvisionnement en Eau Potable et Promotion de l’Hygiène et de l’Assainissement (PAEPHA Doutchi) Niger

Pays : Niger
Localisation : 22 villages dans les communes rurales de Dankassari, Soucoucoutane, Dantchandou et Kouré (Niger)

Date/ Durée : 01.01.2020 – 30.06.2023

Contexte
Dans les zones d’intervention seulement environ 60% des populations ont accès à l’eau potable et moins de 20% ont accès à des systèmes d’assainissement autonomes adéquats. L’étude de base montre que la commune de Dankassari ne dispose que de 328 points d’accès modernes à l’eau pour 89’554 personnes, Soucoucoutane de 233 pour 46’026 personnes. Dankassari compte désormais 444 systèmes d’assainissement autonomes et Soucoucoutane 698. Bien que l’eau soit disponible sur toute l’étendue des territoires communaux, les ressources allouées au domaine extraction et utilisation durable de l’eau et assainissement dans ces communes sont insuffisantes par rapport aux besoins réels des populations. Cette faible couverture des besoins en eau potable s’explique également par une faible capacité d’entretien, d’extension et de réparation des points d’eau, un manque de concertation des acteurs et de complémentarités des interventions, et un faible fonctionnement des dispositifs communautaires de gestion des points d’eau. En outre, les écoles de la région d’intervention manquaient cruellement d’installations hydrauliques et sanitaires, et le peu d’équipements disponibles nécessitaient une remise en état.

Objectifs
* L’objectif principal du projet est d’améliorer durablement les conditions de vie et notamment la santé des populations bénéficiaires, à travers l’accès à l’eau potable et à l’assainissement, en mettant l’accent sur la gestion partagée de l’eau et des installations sanitaires.

* Un premier objectif intermédiaire pour ce faire est d’assurer des infrastructures d’approvisionnement en eau et d’assainissement ainsi que leur maintien durable et une gestion de l’eau continue. Pour cela, le projet se concentre sur la construction de 2 systèmes d’approvisionnement en eau, ainsi que la remise en état / modernisation de 4 systèmes déjà existants. Il se concentre aussi sur le renforcement des capacités des populations et la formation des acteurs locaux pour assurer durablement l’entretien et la gestion de ces infrastructures. Cela comprend l’implémentation d’associations d’usagers de l’eau et de comités d’hygiène.

* Le deuxième objectif intermédiaire est d’atteindre une meilleure hygiène et, par conséquent, une meilleure santé dans les communes. À cet égard, le projet met en œuvre des campagnes de sensibilisation en collaboration avec des ONG locales et les partenaires étatiques et académiques. Dans le cadre des « Écoles bleues », les élèves des 9 écoles concernées reçoivent des cours sur les sujets comme l’hygiène (en particulier l’hygiène menstruelle), le recyclage, l’alimentation et la culture agroécologique. De plus, des collaborations sont établies avec les centres de soin et de santé pour mieux sensibiliser à l’hygiène. Les familles sont soutenues dans la construction de leurs propres latrines. En outre, SWISSAID Niger soutient activement les échanges et formations continues d’élèves et d’adultes dans les domaines de l’hygiène (et hygiène menstruelle), de l’alimentation saine, de la culture biologique et du recyclage des déchets, afin de changer à long-terme les habitudes et contribuer à l’amélioration de la santé des populations rurales dans les communes soutenues par le projet.

Partenaires : Les mairies de Dankassari et Soucoucoutane, le Service municipal de l’eau et de l’assainissement, la Direction départementale de l’hydraulique et de l’assainissement, les Associations des Usagers du Service Public de l’Eau, les Comités de Salubrité, les Centres de Santé, Agir Plus 21, EPER Niger, GVD Afrique, Bioplast Niger, la Coalition WASH, le Réseau de Journalistes pour l’Eau et l’Assainissement ainsi que le Bureau de Coopération DDC au Niger

Financement : Swissaid
Budget (in CHF) : CHF 781’953

Swiss Water & Sanitation Consortium

Page publiée le 3 octobre 2022