Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2021 → Synthèse bibliographique sur la bio-valorisation des dattes

Université Kasdi Merbah Ouargla (2021)

Synthèse bibliographique sur la bio-valorisation des dattes

Mammi, Lamia  ; Mokrani, Noussaiba

Titre : Synthèse bibliographique sur la bio-valorisation des dattes

Auteur : Mammi, Lamia  ; Mokrani, Noussaiba

Université de soutenance : Université Kasdi Merbah Ouargla

Grade : Master 2021

Résumé
L’Algérie est considérée parmi les principaux pays producteurs de dattes, elle exporte principalement les dattes Deglet Nour, considérée comme dattes nobles dans les marchés européens. De nombreuses variétés sont considérées comme des variétés à dattes de faible valeur marchande. Ces dattes nécessitent une valorisation, par transformation technologique ou biotechnologique, pour augmenter leur valeur marchande. Cette industrie agro-alimentaire, de même, génère d’importantes quantités de déchets, le plus souvent non valorisés, en plus des déchets qui parviennent directement de la palmeraie. Tous ces produits peuvent servir en tant que matières premières dans la fermentation pour la production de divers métabolites tels que : l’acide citrique, acétique, lactique, l’éthanol. L’objet de notre travail est une synthèse des différentes méthodes de bio- valorisation de dattes de faible valeur marchande pour la production de bioproduits ’’alcool éthylique, acide acétique, levure boulangère, alimentaire, acide lactique, acide citrique’’. La bio-valorisation de l’alcool éthylique se fait par fermentation anaérobiose par l’utilisation des souches de levure Saccharomyces cerevisiae. La production d’acide acétique se fait par fermentation alcoolique en milieu anaérobie, qui assurée par des levures du genre saccharomyces ; suivie d’une fermentation acétique, en aérobiose ; réalisée par des acétobacters. La production des levures est réalisée par fermentation en aérobiose, principalement, par Saccharomyces cerevisiae. La production d’acide citrique se réalise par fermentation en aérobiose par l’utilisation des champignons du genre Aspergillus. Pour l’acide lactique, la fermentation se réalise en anaérobiose par Les lactobacilles de genres : Thermobacterium, Streptobacterium et Betabacterium ou les Lactocoque de genre Streptococcus ou par des champignons de genre Rhizopusoryzae. La production d’α-amylase se fait par l’utilisation d’Aspergillus niger ou par Candida guilliemondii

Mots clés : acide citrique alcool éthylique acide lactique acide acétique valorisation dates

Présentation

Version intégrale (0,84 Mb)

Page publiée le 15 octobre 2022