Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Expérimentations et recherche autour de l’aquaculture durable. (Sénégal)

2021

Expérimentations et recherche autour de l’aquaculture durable. (Sénégal)

Senegal

Titre : Expérimentations et recherche autour de l’aquaculture durable. (Sénégal)

Pays : Sénégal

Date/Durée : 2021

Présentation
Faire émerger de nouvelles formes d’aquaculture est une nécessité. Il y aura bientôt 9 milliards de personnes à nourrir. Et nos ressources, nous le savons, sont limitées : nous ne pouvons plus produire notre alimentation en les détruisant, en perturbant nos écosystèmes, en vidant l’océan... Notre capacité à innover, notamment à créer ou recréer des chaînes alimentaires vertueuses et durables, est un élément-clé de notre transformation écologique.

C’est tout le sens du projet soutenu par la fondation Veolia et porté par deux acteurs du secteur : l’Agence Nationale d’Aquaculture (ANA) au Sénégal et l’Institut océanographique Paul Ricard (IOPR) en France.

La fondation Veolia s’est engagée dès le printemps 2020 dans un programme pilote au Sénégal. Le projet s’appuie sur un modèle d’aquaponie simplifié : un bassin piscicole hors-sol est construit à trois mètres au-dessus de la terre, au milieu de champs. Pour l’alimenter, un puits équipé d’une pompe solaire permet l’envoi de l’eau à l’entrée du bassin.

Le bénéfice pour le collectif qui l’exploite est double : le dispositif permet de produire plus de 5 000 kg de poisson par an et l’eau du bassin, chargée en azote, phosphate et potassium grâce aux poissons, irrigue les terres maraîchères voisines dont la production, dans les premiers tests, augmente de 20 %.

Le remboursement du crédit par les bénéficiaires permet au GIE de financer un autre bassin et d’assurer la réplicabilité du modèle.

Porteur du projet : Institut océanographique Paul Ricard (IOPR) Agence nationale de l’Aquaculture (ANA, Sénégal)

Financement : 300 000 EUR

Fondation Veolia

Page publiée le 30 octobre 2022