Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude du rôle des Draas dans l’évacuation des dunes menaçant les routes dans le Bas Sahara Algérien : expérimentation sur modèles réduits.

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2021

Etude du rôle des Draas dans l’évacuation des dunes menaçant les routes dans le Bas Sahara Algérien : expérimentation sur modèles réduits.

Sebaa Abdelkame

Titre : Etude du rôle des Draas dans l’évacuation des dunes menaçant les routes dans le Bas Sahara Algérien : expérimentation sur modèles réduits.

Auteur : Sebaa Abdelkame

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat en Ecologie et Environnement 2021

Résumé
L’ensablement des réseaux routiers dans la région du Bas-Sahara Algérien constitue l’un des principaux problèmes pour les acteurs du secteur. Des engins sont déployés à chaque fois pour venir à bout de ce phénomène. Cette situation récurrente a incité les experts à chercher des moyens autres que les machines afin d’enrayer cette invasion dunaire ou du moins en limiter les dégâts. Parmi les acquis et l’expérience capitalisés dans le domaine de la lutte contre l’ensablement nous nous intéressons au concept ʺDrâasʺ. L’objet de cette étude est l’optimisation en modèle réduit physique de ces ouvrages de protection particulière dit Drâas. Afin de mieux connaître le mécanisme de leurs fonctionnements et d’éviter tout dépôt près ou sur la chaussée dont les résultats seront extrapolés pour la réalisation des prototypes en grandeur nature. Les essais en mod èle ont été effectués en canal à courant. Le principe de la modélisation du transport éolien en modèle consiste à simuler le vent par le courant liquide en respectant les lois de similitude hydrauliques et sédimentologiques. Les variantes de la première série de test ont montré que la route saharienne peut à elle seule jouer le rôle d’évacuateur de sable, si cette dernière présente une pente d’accotement de 1/5 dans un profil en remblai au lieu de 2/3. Les autres séries ont permis d’optimiser les dimensions géométriques des Drâas. Les murs anti-sables, certainement utilisés dans l’antiquité, mériteraient d’être généralisés, soit sous leur forme primitive de murs de sable recouverts par des matériaux grossiers, soit sous celle de cônes. L’étude des paramètres de textures des sédiments est d’une utilité primordiale pour différencier divers environnements de dépôts et d’interprétation ainsi l’origine des anciens dépôts clastiques. Les paramètres utilisés pour décrire la distribution granulométrique des sables du Grand Erg Oriental sont la moyenne graphique (MZ), la déviation standard (SD), le coefficient d’asymétrie (Ski) et le coefficient d’acuité (KG). Le Skewness indique des sables positivement asymétriques vers les fins et une distribution mésokurtique à platykurtique pour la plupart des échantillons. La morphoscopie du quartz montre une prédominance des émoussés-luisants (au-dessus de 30 %) qui indique que les quartz ont évolué dans un milieu aquatique continentaux (ancien fleuves sahariens : Igharghar, Oued Righ et Oued M’ya).

Mots clés : Réseaux routiers, ensablement, Drâa, modèle réduit, Bas-Sahara Algérien, canal à courant.

Présentation

Version intégrale ( 4 Mb)

Page publiée le 11 octobre 2022