Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Optimisation et sécurisation d’un réseau d’adduction d’eau potable par l’équipement d’une 2ème pompe solaire

2021

Optimisation et sécurisation d’un réseau d’adduction d’eau potable par l’équipement d’une 2ème pompe solaire

Sénégal

Titre : Optimisation et sécurisation d’un réseau d’adduction d’eau potable par l’équipement d’une 2ème pompe solaire

Pays : Sénégal

Date : 2021

Contexte
Initialement le village d’Agnam Lidoubé était desservi par un petit réseau d’Adduction d’Eau Potable (AEP) réalisé en 2012. Il comprend un château d’eau d’une capacité de 30 m3 et 2 km de canalisations qui desservent 5 bornes fontaines publiques et une centaine de branchements domiciliaires équipés en compteur. Au regard de la croissance démographique constatée et à venir ainsi que de l’augmentation des consommations par habitant (raccordement au jardin maraîcher, utilisation et entretien des latrines-douches), les autorités locales, avec l’appui d’ADSCAL, ont souhaité sécuriser un approvisionnement en eau (quantité et qualité) et renforcer la capacité de production et de distribution d’eau. Ainsi un forage de 70m de profondeur a été réalisé en 2017 et un château d’eau de 100 m3 sur 25m de haut en 2019. Ce dernier est équipé d’une pompe solaire (raccordée par sécurité au réseau électrique national : SENELEC), l’objectif du projet est de sécuriser le réseau d’AEP en l’équipant d’une deuxième pompe solaire, notamment pour l’approvisionnement du mini château d’eau initial de 30 m3.

Présentation
* La problématique énergétique : Au Sénégal si le taux d’accès à l’électricité est de 92% en milieu urbain il est plus de moitié moins en zone rurale (Données Banque Mondiale). Au niveau local, le village d’Agnam Lidoubé est électrifié depuis 1992, la plupart des maisons ont accès à l’électricité, un seul foyer est équipé d’une installation solaire. L’utilisation du bois de chauffe reste cependant très dominante dans les foyers, notamment pour la cuisine. Le mini château d’eau du village construit en 2012 est connecté au réseau électrique SENELEC. Cependant, des délestages très fréquents affectent le fonctionnement du réseau, la distribution d’électricité et pénalisent la fiabilité de l’approvisionnement en eau. De plus, le réservoir d’eau est de petite dimension (30m3) et d’une hauteur insuffisante pour assurer une distribution gravitaire vers les nouvelles habitations éloignées, couvrir les besoins maraîchers et ceux du cheptel.

* Les solutions retenues : Actuellement le réseau d’AEP ne dispose que d’une seule pompe solaire qui permet d’alimenter le chateau d’eau de 100m3, une deuxième pompe solaire va être installée pour sécuriser l’ensemble du réseau et alimenter le premier château d’eau de 30m3.

ONG partenaire : Association pour le Développement Socio-culturel d’Agnam Lidoubé (ADSCAL)
Engagement financier : 16 300 €

Synergie Solaire

Page publiée le 30 octobre 2022