Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Électrification solaire de services collectifs (écoles, maternité, éclairage public) & habitations privées (40 cases)

2022

Électrification solaire de services collectifs (écoles, maternité, éclairage public) & habitations privées (40 cases)

Sénégal

Titre : Électrification solaire de services collectifs (écoles, maternité, éclairage public) & habitations privées (40 cases)

Pays : Sénégal

Date : 2022 - 2023

Contexte
Malgré de forts progrès depuis 1990, l’indice de développement humain du Sénégal est parmi les plus bas : 0.512 en 2019 (+ 36%), classant le pays au 168ème rang sur 189 pays et territoires. Il existe de fortes disparités au Sénégal en termes d’espérance de vie, d’accès à l’éducation et de revenu par habitant. Le village d’Éloubaline est situé sur une île de la région de la basse Casamance. Cette région a souffert d’une crise économique ces dernières années, affectant les conditions de vie des populations locales. ESF intervient au Sénégal depuis sa création en 1986 et connaît déjà bien la région autour de l’île d’Éloubaline. Entre 2016 et 2018 ESF a électrifié le Centre Technologique Professionnel de Ziguinchor (CTPZ), dans le cadre d’un chantier-école impliquant les élèves. Cet établissement est aujourd’hui un partenaire important d’ESF. Dans le présent projet, les élèves du CTPZ seront mobilisés pour réaliser les travaux dans le cadre d’un nouveau chantier-école.

Présentation
* La problématique énergétique : Le chef de village et des responsables locaux de l’île ont sollicité l’intervention d’Electriciens sans frontières pour donner accès à l’électricité aux 600 habitants, dont 120 enfants. Éloubaline est trop isolée pour être alimentée par la compagnie nationale sénégalaise d’électricité (SENELEC), qui a confirmé qu’il n’y a aucun projet d’électrification prévu. Le manque d’électricité est à la fois un facteur d’isolement pour la communauté locale et une barrière empêchant son développement. Les habitants ont actuellement recours à des bougies, lampes à pétrole et lampes de poche à piles qui sont polluantes et aux capacités énergétiques limitées. Cela affecte le niveau de vie sur l’île, notamment en termes de santé, d’éducation, de sécurité et de communication. En effet, l’absence d’électricité complique les conditions de soins (accouchements) et d’études (aide aux devoirs, cours d’alphabétisation) en soirée et ne permet pas d’utiliser du matériel médical ou pédagogique adapté. La couverture téléphonique (incluant la 3G) est fonctionnelle mais l’absence d’électricité ne permet pas la recharge de téléphones.

* Les solutions retenues : Le projet prévoit la réalisation d’une installation photovoltaïque composée de 24 panneaux solaires SunPower de 250 Wc pour alimenter : le foyer des jeunes (à 15m) ; la maternité (à 20m) ; la case de santé (à 50m) ; la case de réception des invités (à 300m) ; le campement de 4 chambres (à 350m) ; la case de décorticage du riz et les 40 cases d’habitations. Afin de faciliter la maintenance, les panneaux seront situés sur une structure au sol à côté de l’école, protégés par un enclos grillagé.

ONG partenaire : https://www.synergiesolaire.org/fr/...
Engagement financier : 20 000 €

Synergie Solaire

Page publiée le 11 octobre 2022