Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Sénégal → Des lampes solaires pour les écoliers sahéliens

2021

Des lampes solaires pour les écoliers sahéliens

Sénégal

Titre : Des lampes solaires pour les écoliers sahéliens

Pays : Sénégal
Localisation : Région de Dagana

Date : Novembre 2021 - Avril 2023 / 18 mois

Objectifs
* Lutter contre la pollution et renforcer l’éducation grâce à l’accès aux énergies renouvelables.
* Développer des activités économiques durables autour de l’accès à l’énergie.

Présentation
Le manque d’accès à l’énergie est un enjeu majeur au Sénégal. Alors que le pays présente un taux d’électrification de 60%, de fortes disparités existent entre les zones urbaines et rurales. Ces conditions d’accès à l’énergie ont également un impact sur les conditions de scolarisation et la capacité des jeunes scolarisés à poursuivre leur apprentissage (arrêt des activités au coucher du soleil).

Au sein de la Région de Saint-Louis, le département de Dagana est confronté à différents enjeux socio-économiques, énergétiques et environnementaux. Ce territoire, qui est bordé par le Fleuve Sénégal au Nord et inclut une zone semi-aride au sud, est fortement structuré par les activités de culture et d’élevage.

L’AMADE a appuyé une première initiative au Sénégal qui a permis de doter 1.500 écoliers d’une lampe solaire. Fort des résultats enregistrés (4 heures d’étude en plus par jour, augmentation du taux de scolarisation des jeunes filles, 200 kg de CO2 évités par lampe, substitution du pétrole et des piles sources de pollution...), mais également des contraintes observées (maintenance des lampes, coût d’acquisition), l’AMADE a souhaité appuyer un projet innovant en vue de développer un modèle permettant au plus grand nombre d’écoliers d’accéder d’une manière durable à une énergie propre et de qualité, aux biens et aux services associés à l’enfance (éducation, santé et protection).

Ce modèle repose sur un réseau de kiosques énergie, délivrant des biens et services aux populations ciblées (lampes solaires, kits solaires individuels, foyers améliorés...) et de stations de recharge de lampes solaires au sein des écoles.

Au niveau de ces stations, équipées de lampes de qualité, les élèves ont la possibilité de louer les lampes, tout en capitalisant les sommes versées à l’opérateur en vue de devenir à terme propriétaire de sa lampe. Les kiosques énergies, implantés dans la zone d’intervention de la Laiterie du berger (entreprise sociale valorisant la production laitière des éleveurs du fleuve Sénégal), ont vocation à devenir à terme les pivots d’un réseau de distribution au dernier kilomètre pour l’accès à l’énergie, à l’eau potable et au digital.

Projet Fondation Albert II

Page publiée le 16 octobre 2022