Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2019 → Analyse comparative des avancées et perspectives en matière de stratégie nationale et de dispositif de conseil agricole au Bénin et au Maroc

Agrocampus Ouest, Rennes (2019)

Analyse comparative des avancées et perspectives en matière de stratégie nationale et de dispositif de conseil agricole au Bénin et au Maroc

Bamba, Mamadou

Titre : Analyse comparative des avancées et perspectives en matière de stratégie nationale et de dispositif de conseil agricole au Bénin et au Maroc

Auteur : Bamba, Mamadou

Etablissement de soutenance : Agrocampus Ouest, Rennes

Grade : Master 2 : Spécialisation Économie appliquée : agriculture, mer, environnement . 2019

Résumé
Dans de nombreux pays Africain, les populations rurales dépendent fortement de l’agriculture et les différents services qui y sont rattachés, pour leur subsistance, mais l’accès à des connaissances approfondies, à une technologie améliorée, à des coûts abordables reste un problème critique. Ce document passe en revue les dispositifs nationaux de conseil agricole du Bénin et du Maroc à travers trois composantes notamment, la gouvernance, la mise en œuvre et le financement. Ensuite il discute de l’efficacité des stratégies nationales de conseil agricole (SNCA) et leurs processus de déploiement du conseil pour atteindre tous bénéficiaires du conseil sans exception (des agriculteurs les plus pauvres au plus riches). Il y a une volonté de rédynamisation du système de transfert de compétences agricoles dans les deux pays. De nombreux reformes sont mises en œuvre avec des réajustements systématiques en cas de besoin. Cependant, les résultats sont mitigés en considérant une perspective de durabilité du dispositif national de conseil et l’impact de la stratégie national de conseil agricole sur tous les bénéficiaires des services de conseil agricole. Les petits agriculteurs dans les deux pays sont confrontés à des problèmes financiers et techniques qui les empêchent d’accéder aux services de conseil agricole. Les modèles innovants et les reformes mise en œuvre n’arrivent toujours pas à intégrer de manières optimal les besoins et la méthode pour satisfaire les agriculteurs les plus vulnérables. Ces reformes semblent être focalisées sur le développement agricole au niveau macro, elles ne sont donc pas dimensionnées de manière à avoir un impact significatif sur les petits agriculteurs vulnérables. Ce travail d’analyse comparative souligne la nécessité de mettre en œuvre dans les deux pays, des processus de changement participatifs qui intègre l’avis des petits agriculteurs (la participation des petits agriculteurs dans la prise de décision et non pas au travers une organisation qui les représente). Pour l’amélioration de son dispositif de financement le bénin pourrait s’inspirer du dispositif marocain, parallèlement le Maroc pourrait s’inspirer de l’expérience béninois en matière d’élaboration d’outils et d’approches adéquats pour toucher les agriculteurs les plus vulnérables

Présentation (Agrodoc Ouest )

Page publiée le 22 octobre 2022