Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2021 → APPORT DE LA TELEDETECTION ET SIG DANS L’IDENTIFICATION DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES DANS LA REGION DU CHOTT GHARBI (WILAYA DE NAAMA)

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2021

APPORT DE LA TELEDETECTION ET SIG DANS L’IDENTIFICATION DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES DANS LA REGION DU CHOTT GHARBI (WILAYA DE NAAMA)

BENKADDOUR Yassine BENDAHOU Brahim

Titre : APPORT DE LA TELEDETECTION ET SIG DANS L’IDENTIFICATION DES RESSOURCES EN EAU SOUTERRAINES DANS LA REGION DU CHOTT GHARBI (WILAYA DE NAAMA)

Auteur : BENKADDOUR Yassine BENDAHOU Brahim

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Master en STU 2021

Résumé
Les eaux souterraines sont une source essentielle d’eau douce dans les zones arides et semi-arides et elles contribuent à l’approvisionnement en eau à plusieurs fins. La région d’étude c’est le Chott Gharbi se situé dans le Nord-ouest de la wilaya de Naâma qui fait partie des hauts plateaux oranaise, l’objectif consiste à identifier et découvrir les ressources en eaux souterraines disponibles et La connaissance de la répartition spatiale du nombre de point d’eau à l’aide de la télédétection et du système d’information géographique (SIG) est l’un des outils rentables et plus puissants. La méthode du processus de hiérarchie Analytique (AHP) est utilisée pour cartographier les zones de potentiel des eaux souterraines qui ont le plus largement utilisé. Huit couches thématiques sont introduites dans la plateforme SIG : densité de drainage, précipitation, occupation du sol, géologie, pente, altitudes, piézométrie des niveaux statiques et la densité de linéaments Sur la base de l’effet relatif du contrôle de la productivité des eaux souterraines, les couches d’entrée ont été classées. Chaque facteur est classé en classes en fonction des propriétés hydrogéologiques. L’importance de chaque couche thématique et son poids sont discutés pour l’emplacement des zones de potentiel des eaux souterraines utilisant les conditions des eaux souterraines. Les résultats de la validation sont vérifiés que les zones de productivité des eaux souterraines reconnues par la méthode SIG (AHP) sont fiables et pratiques

Mots clés : Chott Gharbi, Naâma, Télédétection, système d’information géographique, AHP

Présentation

Version intégrale (3,6 Mb)

Page publiée le 14 octobre 2022