Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Influence de la pollution des eaux urbaines et Industrielles sur la nappe phréatique de la vallée du M’zab

Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT) 2021

Influence de la pollution des eaux urbaines et Industrielles sur la nappe phréatique de la vallée du M’zab

BOUAMER Epouse:Oulad yahia, Kheira

Titre : Influence de la pollution des eaux urbaines et Industrielles sur la nappe phréatique de la vallée du M’zab

Auteur : BOUAMER Epouse:Oulad yahia, Kheira

Université de soutenance : Université Abou Bekr Belkaid Tlemcen (UABT)

Grade : Doctorat en Hydraulique 2021

Résumé
La présence d’eau souterraine proche dans les zones arides est une fortune. Les sahariens consti- tuent des implantations toute au tour de sa présence pour l’exploitée. Notre zone d’étude, la vallée du M’zab est un exemple type résistant au climat saharien par la bonne gestion et la maitrise de l’exploitation d’eau souterraine de la nappe proche. Le développement de mode de vie et la croissance démographique ont accentué les besoins en eau poussant à l’exploitation de la nappe profonde de qualité plus dure. Le mauvais maitrise des eaux usées pour une long durée, les activités industrielles apparentes et non apparentes avec l’in uence de leurs rejets sur les eaux de la nappe phréatique ont entrainé l’abandonnement inévitable de cette nappe qui était autre fois une source de vie. Pour confronter ce problème de détérioration de la qualité de l’eau de cette nappe, il faut identi er et caractériser les causes de cette pollution et leurs sources ménagères, industrielles ou même d’ir- rigation. Dans ce but, quatre compagnes d’échantillonnages et d’analyses de la nappe phréatique ont été lancées pour la période 2005 à 2012, des enquêtes sont faites auprès de quelque unités industrielles, analyses des eaux usées, en plus à un récapitulative de données de la nappe profonde albien de 2002 et 2012 . Les analyses sont réalisées au laboratoire central de l’A.D.E. Unité de Ghardaïa et au laboratoire de l’université de Djelfa. Les méthodes appliquées aux analyses sont la spectroscopie d’absorption de masse et de molécules, l’absorption à amme, méthodes volumé- triques et gravimétries.L’interprétation des résultats a été réalisé à l’aide des histogrammes, des diagrammes d’Avignon et des carte de surfer. Signalant que durant cette période, notre zone d’étude est inondée par la crue catastrophique d’octobre 2008. Les résultats révèlent l’in uence directe de la pollution sur cette nappe par la dégradation de la qualité et l’augmentation de la salinité de l’amont vers l’aval de la vallée et la contamination par des métaux lourds des bactéries avec un changement de faciès dans le temps et dans l’espace. Malgré l’énorme volume d’eau de la crue de 2008, mais son in uence sur la qualité de l’eau de la nappe alluvionnaire était très faible sauf la zone de Bouchen où on trouve une amélioration de la qualité

Mots clés : Vallée du M’Zab, Qualité des eaux Pollution, Crue, faciès chimiques.

Présentation

Version intégrale (10,7 Mb)

Page publiée le 14 octobre 2022