Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → ONG/NGO Coopération décentralisée → Burkina Faso → Réinsertion de jeunes femmes et hommes burkinabé réfugiés dans leur zone d’origine au Burkina Faso

2021

Réinsertion de jeunes femmes et hommes burkinabé réfugiés dans leur zone d’origine au Burkina Faso

Burkina Faso

Titre : Réinsertion de jeunes femmes et hommes burkinabé réfugiés dans leur zone d’origine au Burkina Faso

Pays : Burkina Faso
Localisation : BARSALOGHO (SANMATENGA)

Date : 2021/2024

Présentation
La Fondation et ONG-D Dr Elvire Engel, fondée en 2004, mène des projets de santé et d’éducation pour les femmes et les enfants au Burkina Faso par des aides matérielles et financières.

Le projet, d’une durée de 3 ans (2021/2024), appuie 50 jeunes femmes et hommes réfugiés de la Région du Centre-Nord, victimes de l’insécurité. Il vise à accroitre leur résilience en leur donnant des perspectives d’avenir à travers une formation professionnelle dans le domaine de l’agriculture durable, afin de leur permettre un retour dans leur zone d’origine.

Les bénéficiaires sont sélectionnés à Barsalogho, la ville où sont regroupés les déplacés, une zone sécurisée par l’armée, où de l’aide humanitaire est fournie, mais ils restent sans véritables perspectives d’avenir. Pris en charge psychologiquement, ils sont formés pendant deux ans au Centre de Formation Tond Tenga (TT) à l’agriculture durable, au maraîchage, à l’élevage, la gestion financière, la microfinance, et obtiendront en fin de parcours un Certificat de qualification professionnelle (CQP) reconnu par l’État burkinabé.

Le Centre TT et le partenaire local AMPO (Association Manégré NOOMA pour la protection des orphelins – Association charitable pour la promotion du Sahel) ont acquis une expérience significative dans le domaine de la réinsertion professionnelle de jeunes dans des zones rurales où les conditions de vie sont difficiles. Le personnel du Centre sera formé à la gestion des risques et au suivi d’activités dans une zone où la sécurité est précaire.

En fin de la formation, lors de la 3ème année du projet, les jeunes retourneront dans leur terroir d’origine : 20 jeunes seront accompagnés en tant qu’autoentrepreneurs et les 30 autres seront installés en 3 coopératives. Ils obtiendront un terrain, du matériel de production, des intrants, des installations (forage, poulailler ou bergerie) et l’appui-conseil nécessaire pour garantir la pérennité de leur activité.

L’insuffisance d’emplois en milieu urbain, et le sous-emploi en milieu rural, sont les principales causes de la pauvreté. Le secteur de la production agro-sylvo-pastoral constitue une opportunité pour la création d’emplois de jeunes et des femmes, pour l’amélioration de leur bien-être et pour le développement du pays. Les autorités locales sont impliquées dans le projet.

Association : FONDATION Dr ELVIRE ENGEL asbl ONG D

Financement : Le coût global du projet est de € 562 340,59. Actuellement, 86% du projet est financé : € 449.872,47 par le M.A.E.E. du Luxembourg, € 23.618,72 par un apport du partenaire local et € 10.008,81 par des dons reçus. La Fondation espère encore récolter € 3.840 pour ce projet. L’association sollicite une allocation de € 75.000 pour couvrir le solde. Une allocation de € 50.000 est attribuée à ce projet.

NIF Fondation Aide Projets Humanitaires

Page publiée le 24 octobre 2022