Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → France → 2021 → La gestion de l’eau souterraine dans l’Oasis de Jemna en Tunisie : une enquête préparatoire pour une analyse par l’économie expérimentale

Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM) 2021

La gestion de l’eau souterraine dans l’Oasis de Jemna en Tunisie : une enquête préparatoire pour une analyse par l’économie expérimentale

Lfakir O.

Titre : La gestion de l’eau souterraine dans l’Oasis de Jemna en Tunisie : une enquête préparatoire pour une analyse par l’économie expérimentale

Auteur : Lfakir O.

Etablissement de soutenance : Institut Agronomique Méditerranéen de Montpellier - (IAMM-CIHEAM)

Grade : Master 2. Economie de l’Environnement, de l’Energie et des Transports. Parcours : Economie du Développement Agricole, de l’Environnement et de l’Alimentation [ECODEVA] 2021

Résumé
Les oasis en Tunisie présentent de nombreux enjeux socio-environnementaux liés à la dégradation des ressources en eau et aux dysfonctionnements institutionnels. L’Etat a délégué son rôle et a confié la gestion de l’eau d’irrigation de ces écosystèmes aux groupements de développement agricole (GDA). Pourtant, les oasis restent, à ce jour, menacées par des problèmes de surexploitation de l’eau souterraine, notamment avec le phénomène d’expansion de terres cultivées, autrement appelées : « les extensions » en bordure des oasis « traditionnelles ». La présente étude, menée dans l’oasis de Jemna au gouvernorat de Kébili, a pour objectif de conduire une analyse préliminaire à l’évaluation de la faisabilité d’un mécanisme de gouvernance innovant pour améliorer la gestion de l’eau souterraine dans les territoires oasiens. Plus précisément, nous avons mené une enquête en ligne auprès de 65 agriculteurs de Jemna et avons participé à l’élaboration d’un prototype d’économie expérimentale. Les résultats de l’enquête montrent que les agriculteurs sont prêts à collaborer entre eux et font davantage confiance en leur collaboration qu’aux institutions pour une meilleure gestion de l’eau. Ces résultats révèlent la présence de conditions favorables pour la mise en œuvre d’un mode de gouvernance coopératif comme le mécanisme d’approbation qui assure la participation active des usagers de l’eau d’irrigation de Jemna. De plus, les tout premiers résultats de l’expérience au laboratoire, visant à tester un mécanisme innovant de gestion de la ressource commune, semblent confirmer l’utilité du mécanisme dans notre cas d’étude. Des recherches ultérieures permettront de tester définitivement ce protocole en laboratoire, en prévision de son expérimentation sur le terrain (Lab in the field).

Mots-clés : GESTION DES RESSOURCES NATURELLES ; OASIS ; IRRIGATION ; RESSOURCE EN EAU ; TUNISIE ; KEBILI

Présentation (CIHEAM-IAMM)

Page publiée le 22 octobre 2022