Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2021 → Étude de la fermentation alcoolique à base de pulpe de balanites aegyptiaca (KΙΕGLGA) au Burkina Faso.

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2021

Étude de la fermentation alcoolique à base de pulpe de balanites aegyptiaca (KΙΕGLGA) au Burkina Faso.

YAPATAKE Fleury Teddy

Titre : Étude de la fermentation alcoolique à base de pulpe de balanites aegyptiaca (KΙΕGLGA) au Burkina Faso.

Auteur : YAPATAKE Fleury Teddy

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Mémoire Master Ingénierie Eau et Assainissement 2021

Résumé
La gestion des déchets est de nos jours un sujet d’actualité aux vues de l’accroissement de la population a une vitesse exponentielle. Sa gestion a grandes échelles nécessite de grands moyens car il leur faut un traitement particulier. C’est ainsi que la pulpe de balanites, considérée comme des déchets ne subissant aucun traitement et déversé dans la nature entrainent des conséquences sur l’environnement. Dans cette optique, une étude nous a été soumise afin de la valoriser en production de bioéthanol qui est obtenu à partir des sucres contenus dans les matières végétales. Il contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et son impact écologique est très important. De nos jours, de nombreux pays se tournent vers l’utilisation de bioéthanol qui fait l’objet de plusieurs recherches. Ce mémoire est une étude de la fermentation alcoolique à base de pulpe de Balanites aegyptiaca (kίεglgà) au Burkina Faso. Le vin de pulpe de balanites est obtenu par les étapes clés suivantes : la préparation du moût, le dépulpage, la stérilisation et enfin la fermentation. La fermentation alcoolique du jus de Balanites Aegyptiaca a permis d’évaluer les capacités fermentaires des trois souches levuriennes de Saccharomyces en particulier : la levure Boulangère, Super Turbo et Thermo Angel. Au cours de ce procédé, quelques paramètres tels que l’évolution du pH, la teneur en sucre, la densité ont été suivis. La masse du mésocarpe est de 32,62% de la masse totale du fruit de Balanites. Le meilleur résultat issu du dépulpage est obtenu avec le ratio biomasse par rapport à l’eau (500g/1000ml) de concentration en sucre d’environ 14° Brix. Il a été trouvé en termes d’efficacité que le mélange des différentes levures est le meilleur par rapport aux différentes levures, en présence ou en absence d’urée. Cette meilleure efficacité serait probablement due à leur pouvoir fermentaire combiné. La pulpe de Balanites pourrait être un potentiel substrat pour la production de bioéthanol au Burkina Faso.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 24 octobre 2022