Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets 2019 → Sécurité alimentaire : une agriculture adaptée (SAGA) – Sénégal

2019

Sécurité alimentaire : une agriculture adaptée (SAGA) – Sénégal

Senegal

Groupe Interdisciplinaire de Recherche en Agroforesterie (GIRAF)

Le Groupe interdisciplinaire de recherche en agroforesterie (GIRAF) rassemble des professeurs et chercheurs issus de diverses disciplines qui oeuvrent dans ce domaine depuis plusieurs années. En 2004, le GIRAF a obtenu une reconnaissance officielle de la Faculté des sciences de l’agriculture et de l’alimentation de l’Université Laval à laquelle il est rattaché

Titre : Sécurité alimentaire : une agriculture adaptée (SAGA) – Sénégal

Pays : Sénégal

Durée : 2019-04-01 2020-09-30

Aperçu
Le projet vise à renforcer la planification de l’adaptation pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans deux États francophones particulièrement vulnérables aux changements climatiques : Haïti et le Sénégal. Il s’appuie sur des partenariats avec des entités gouvernementales, des organisations de la société civile, des universités et des institutions de recherche aux niveaux international, national et local. C’est dans ce contexte que le GIRAF s’est vu confier le mandat d’explorer les diverses contributions que l’agroforesterie peut apporter à l’amélioration de la résilience de l’agriculture sénégalaise face aux impacts du changement climatique.

Présentation
Le projet global « Sécurité Alimentaire : une agriculture adaptée » (SAGA) vise à renforcer la planification de l’adaptation pour la sécurité alimentaire et la nutrition dans deux États francophones particulièrement vulnérables aux changements climatiques : Haïti et le Sénégal. C’est le tout premier projet FAO mis en œuvre grâce à un partenariat financier et technique avec le gouvernement du Québec. La FAO et le gouvernement du Québec se sont associés aux gouvernements du Sénégal et d’Haïti avec l’objectif de renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition par la mise en œuvre du volet adaptation de leurs Contributions déterminées au niveau national (CDN) et l’intégration de l’agriculture dans le processus des Plans nationaux d’adaptation (PNA).

Le projet s’appuie sur des partenariats avec des entités gouvernementales, des organisations de la société civile, des universités et des institutions de recherche aux niveaux international, national et local, pour renforcer la sécurité alimentaire et la nutrition. À travers une approche holistique multi-acteurs, multi-secteurs et multi-échelles, SAGA centre ses activités sur quatre composantes complémentaires : politique ; recherche ; société civile ; sensibilisation, plaidoyer et dialogue. La contribution de l’Université Laval s’inscrivait dans la composante recherche qui vise à ce que les connaissances sur l’adaptation au changement climatique et leur accès par les populations rurales et agricoles soient accrus et consolidés.

C’est dans ce contexte que le GIRAF s’est vu confier le mandat d’explorer les diverses contributions que l’agroforesterie peut apporter à l’amélioration de la résilience de l’agriculture sénégalaise face aux impacts du changement climatique.

Présentation : GIRAF

Page publiée le 24 octobre 2022