Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2021 → Etude d’un dimensionnement du système d’irrigation type « Semi californien » de 30 ha dans la commune de Ngong : village de Douka Longo au Nord du Cameroun

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2021

Etude d’un dimensionnement du système d’irrigation type « Semi californien » de 30 ha dans la commune de Ngong : village de Douka Longo au Nord du Cameroun

YOUTA KOUEBOU Rufine Stéphanie

Titre : Etude d’un dimensionnement du système d’irrigation type « Semi californien » de 30 ha dans la commune de Ngong : village de Douka Longo au Nord du Cameroun

Auteur : YOUTA KOUEBOU Rufine Stéphanie

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Infrastructures et Réseaux Hydrauliques 2021

Résumé
mé : Le Programme d’Accompagnement des mutations du Bassin Cotonnier - Programme d’Appui au Développement Rural (ABC-PADER) issu de la coopération bilatérale entre la République du Cameroun et la République Fédérale d’Allemagne, vise l’amélioration de la situation économique des populations rurales dans les Régions de l’Adamaoua du Nord et de l’extrême-Nord Cameroun. Dans le cadre de ses activités ce programme a décidé de l’étude d’aménagement d’un site communautaire à Douka Longo, village situé dans le département de la Bénoué. Le site présente une superficie aménageable de 40 ha. L’objectif globale de cette étude est de contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations du village de Douka, par l’augmentation des revenus annuels des producteurs surtout celles des femmes. Plus spécifiquement, l’étude vise l’accroissement de la production agricole à travers des cultures de contre saison puis l’écoulement total de cette production. Pour la tenue de cette étude, nous avons procédé en deux phases essentielles : l’étude de l’état des lieux du site et le dimensionnement du système d’aménagement. L’étude de l’état des lieux s’est réalisée en trois points essentiels à savoir la revue documentaire, l’état des lieux du site et les études de bases. L’état des lieux nous fait ressortir que pendant la contre saison seulement 50 personnes se livrent à la production des cultures car à l’absence des pluies, la population se rétractent face à la pénible tâche qu’il faudrait effectuer pour alimenter leurs cultures étant donné que le village n’abrite aucunes installations d’aménagements hydro agricole. Nous assistons donc à une faible production durant la contre saison. Quant au dimensionnement, il commence par la proposition d’un plan d’aménagement, puis le dimensionnement à proprement dit et pour finir l’évaluation environnementale et économique. Le plan d’aménagement proposé dans ce mémoire comporte quatre blocs autonomes avec 60 parcelles, chacune d’une superficie de 0,5 ha. Le réseau d’irrigation est de type semi californien du fait de son efficience en termes d’économie d’eau et de finance. La spéculation envisagée par les producteurs est l’oignon du fait de sa valeur agronomique et financière élevées. L’évaluation des besoins en eau a abouti à 372,2mm/mois pour les besoins bruts et un débit maximal de pointe d’environ 3, 3 l/s/ha. Le tour d’eau est fixé à deux jours et la dose réelle d’irrigation est de 24,81mm. Les conduites de distribution sont en PVC de diamètre 160 mm, et les conduites de refoulement ont un diamètre de 180 mm et sont aussi en PVC PN 6. Par ailleurs, il a été mis en place une station de pompage dotée de quatre groupes motopompes (chacune pour un bloc) alimentés par un groupe électrogène de puissance apparente 31 kW. Le coût de réalisation du projet est de trois millions deux cent trente-neuf mille sept cent cinquante-quatre (3 239 754) francs CFA à l’hectare avec une durée de retour sur investissement d’ environ 9 mois à 111%

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 28 octobre 2022