Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2021 → Caractérisation géo mécanique de la latérite de Saaba (Burkina Faso) litho-stabilisée en vue d’une utilisation en construction routière

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2021

Caractérisation géo mécanique de la latérite de Saaba (Burkina Faso) litho-stabilisée en vue d’une utilisation en construction routière

OUATTARA Mana Abdel-Khalil

Titre : Caractérisation géo mécanique de la latérite de Saaba (Burkina Faso) litho-stabilisée en vue d’une utilisation en construction routière

Auteur : OUATTARA Mana Abdel-Khalil

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Génie Civil 2021

Résumé _ : La question de disponibilité de matériaux de viabilité se pose de plus en plus avec acuité dans les projets routiers de nos jours. Cet état de fait a conduit vers des techniques d’amélioration des performances de matériaux utilisables en couche de chaussée La lithostabilisation qui fera l’objet de notre étude est l’une de ces techniques. Elle consiste à améliorer la portance des graveleux latéritiques utilisés en assise des chaussées par adjonction d’une quantité de concassé de granite déterminée en conséquence. Ces travaux de recherche axés sur l’étude des performances mécaniques sur la latérite de l’emprunt de SAABA (Badnogo 2) à travers la lithostabilisation nous ont amené à substituer progressivement (de 20%, 25%, 30%, 35% en masse sèche de la latérite) le granite concassé et à étudier le comportement mécanique des mélanges résultant. Les essais effectués sur la latéritique améliorée ont montré que le granite avait un effet améliorant sur les propriétés physico-mécaniques de la latérite naturel, qui varie en fonction du taux de granite. Une analyse de l’évolution de la densité sèche optimale de la latérite lithostabilisée a montré que la densité sèche maximale est atteinte pour une amélioration à 35% de granite concassé pour la couche 1 et 30% pour les couches 2 et M (42% de C1 et 58% de C2). Les résultats obtenus montrent également que les indice CBR à 95 % de l’optimum Proctor modifié du mélange ont évolué de près de 274% pour la couche 1, 177% pour la couche 2 et 207% pour la couche M. De plus l’indice de plasticité décroit linéairement avec la teneur en granite, elle passe de 17,9 à 16,7 pour la couche 1, de 22 à 16,5 pour la couche 2 et de 21,41 à 16,6 pour la couche M. Les valeurs de résistance à la compression et celles du module de Young croissent, en fonction de l’augmentation du taux de granite concassé. La résistance à la compression atteint des valeurs maximales qui varient entre 1,36 MPa et 1,98 MPa. Tandis que le module de Young atteint des valeurs maximales qui varient entre 243,4 MPa et 459,26 MPa. De toutes les couches (C1, C2 et M), la couche M a présenté des meilleures valeurs pour la plupart dues à sa faible teneur en argile révélée par les essais. Aussi l’étude a révélé que des valeurs de modules de Young prises d’une façon empirique égales à k x CBR (k coefficient constant pour un même traitement) ne sont pas vérifiées sur les matériaux de cet emprunt.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 26 octobre 2022