Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2021 → Détermination des paramètres de réactivité des matériaux argileux pour la production des briques en terre comprimées stabilisées

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2021

Détermination des paramètres de réactivité des matériaux argileux pour la production des briques en terre comprimées stabilisées

DIME, Tarmangue

Titre : Détermination des paramètres de réactivité des matériaux argileux pour la production des briques en terre comprimées stabilisées

Auteur : DIME, Tarmangue

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master d’ingénierie Génie Civil 2021

Résumé
Le présent mémoire a pour objet d’étudier les paramètres de réactivité des matériaux argileux localement disponibles dans les alentours de Ouagadougou (Kamboinsé, Pabré, Saaba et Kossodo) avec la chaux Ca(OH)2 pour produire des briques en terre comprimées (BTC) stabilisées. Il a aussi permis d’évaluer la réactivité des matériaux argileux avec la chaux analytique (CCA) afin de comparer cette réactivité à celle obtenu avec la chaux résidu (CCR). L’influence de la stabilisation avec le CCR sous différentes finesses (fin <125μm et grossier <400μm) sur les performances physico-mécaniques des BTC stabilisées a été étudiée et comparée à celle de la stabilisation avec le ciment. Les dosages en liant ont varié de 0 à 20% à des pas de 10% pour le CCR et de 4 à 8% à des pas de 2% pour le ciment. Les différentes BTC ont été maturées à 28 et 45 jours à température ambiante du laboratoire 30±5°C. Les résultats ont montré une réactivité des matériaux argileux avec le CCR proche de celle avec le CCA. Parallèlement, nous avons observé une amélioration des performances physiques et mécaniques des BTC stabilisées. Le comportement des BTC stabilisées au CCR fin est sensiblement comparable à celles stabilisées au CCR grossier pour les mêmes dosages. Les valeurs maximales ont été observées pour chaque matériaux argileux à 20% de CCR grossier où on obtient respectivement pour 28 et 45 jours les valeurs de la résistance à la compression sèche de 5,94 et 6,95 MPa pour la terre de Kamboinsé ; 8,82 et 9,31 MPa pour la terre de Pabré ; 5,99 et 6,50 MPa pour la terre de Saaba ; 8,84 et 9,86 MPa pour la terre de Kossodo.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 27 octobre 2022