Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Burkina Faso → 2021 → Etude d’un mode de gestion des boues de vidange dans la ville de Léo, Burkina Faso

Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) 2021

Etude d’un mode de gestion des boues de vidange dans la ville de Léo, Burkina Faso

DJAMBOU Maeva Dominique

Titre : Etude d’un mode de gestion des boues de vidange dans la ville de Léo, Burkina Faso

Auteur : DJAMBOU Maeva Dominique

Etablissement de soutenance : Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE)

Grade : Master Ingénierie Eau et Assainissement 2021

Résumé
La gestion des boues de vidange constitue une préoccupation pour les villes du Burkina Faso, notamment pour celles qui sont dans la mise en œuvre de leur plan stratégique d’assainissement. C’est dans ce cadre que s’inscrit cette étude, qui a pour objectif de contribuer à la maîtrise des données sur les flux de boues et de fournir une base pour les activités de développement dans la ville de Léo. Le travail a consisté à faire un état des lieux des ouvrages d’évacuations des excrétas à travers des enquêtes ménages et des observations de terrain. Il en est ressorti que 96% des ménages disposent des latrines, avec des taux d’équipement de 59% en ouvrages traditionnels et 38% en ouvrages homologués. Les lieux publics présentent des taux d’équipement en ouvrages homologués élevés, malgré l’insuffisance des cabines pour la gestion hygiénique des menstrues et pour les personnes à mobilité réduite. Les enquêtes ont également révélé que 11% des ménages ont eu recours à la vidange, celle-ci est faite le plus souvent manuellement (88%), avec comme lieu de dépotage habituel le champ (87%). L’évaluation des flux de boues faite par l’outils SFD a montré que 66% des boues de la ville sont mal gérées, et l’évaluation de la capacité de gestion a été faite grâce à l’identification et caractérisation des acteurs, et à l’analyse SWOT. L’analyse des données précédentes a permis de proposer des améliorations par l’approche à l’échelle du système, faisant ressortir quelques déterminants fonctionnels. C’est ainsi qu’un cadre logique et un schéma synoptique ont été élaborés, et le gap à combler au niveau du maillon accès a été défini dans les ménages et les lieux publics. Des actions ont également été proposées pour le maillon intermédiaire, et une STBV a été dimensionnée pour le maillon traitement avec la construction en 5 phases de 131 lits de séchage des boues, des bassins de lagunage et une aire d’hygiénisation sur une surface totale de 20 362m2.

Présentation (2iE)

Version intégrale

Page publiée le 27 octobre 2022