Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Maroc → Master → Caractérisation de l’effet antagoniste d’une collection de rhizobactérie

Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès (2021)

Caractérisation de l’effet antagoniste d’une collection de rhizobactérie

EL-ORCHI ZAKARIAE

Titre : Caractérisation de l’effet antagoniste d’une collection de rhizobactérie

Auteur : EL-ORCHI ZAKARIAE

Etablissement de soutenance : Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Fès

Grade : Master Sciences et Techniques Biotechnologie Microbienne 2021

Résumé
Le sol se gorge d’une quantité importante de microorganisme estimé 1 milliard d’individus par gramme de sol dont seulement 1% est cultivable en laboratoire. Ces microgrammes jouent un rôle important dans le maintien du bon fonctionnement des écosystèmes qu’ils intègrent. Explorer ce niche écologique s’avère d’une grande importance du fait que ces microorganismes pourraient jouer un rôle important dans la promotion de la croissance des plantes, lutter contre des champignons phytopathogènes et faciliter l’assimilation de composés chimiques nécessaires pour le développement de la plante. L’objectif de travail est :1) d’évaluer in vitro l’effet antagoniste contre plusieurs phytopathogènes, d’une collection de bactéries isolées à partir de la rhizosphère associé à différents espèces de plante (Arganier, Oliver, et Artichaut), 2) évaluer in planta l’effet protectrice de souche sélectionné contre le B. cinerea par inoculation de plantule de tomate sous conditions contrôlées. Sur 297 souches de rhizobactéries, 46 souches présentaient une activité antifongique contre Fusarium oxysporum AR, Fusarium oxysporum BR, Fusarium oxysporum CR, Botrytis cinerea, l’action la plus forte est obtenue avec les bactéries antagonistes 40 En, 71 Ec, 13En, 7 En avec un taux d’inhibition de 40% contre Botrytis cinerea. 15 isolats ont été capables d’inhiber la croissance du mycélium de FOAR. 9 isolats capables d’inhiber FOBR, 32 isolats ont eu la capacité d’inhiber la croissance du B.c, et Pour FOCR, 8 souches capables de l’inhiber. Ces résultats nous orientent sur les stratégies à entreprendre à l’avenir pour développer une agriculture biologique durable.

Présentation

Page publiée le 27 octobre 2022