Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Micropropagation de l’arganier (argania spinosa L. SKEELS)

Université Saad Dahlab de Blida (2021)

Micropropagation de l’arganier (argania spinosa L. SKEELS)

Aizer, Nassima

Titre : Micropropagation de l’arganier (argania spinosa L. SKEELS)

Auteur : Aizer, Nassima

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Doctorat 2021

Résumé
L’Arganier (Argania spinosa L. Skeels) est la seule espèce représentant la famille des Sapotaceae appartenant à l’ordre des Ebénales. En Algérie, c’est un arbre endémique du sud-ouest de larégion de Tindouf (localité Hamada de Drâa Oued-El-Ma). Il joue un rôle écologique et socio-économique majeur. Cette essence forestière est confrontée aux problèmes de dégradation et de difficulté de régénération par les techniques naturelles et classiques. Le recours à la multiplication par les techniques de cultures in vitro pourrait être une solution afin de régénérer, rapidement, cette espèce en voie de disparition. Pour la germination in vitro, des noix d’arganier scarifiées chimiquement (trempage dans l’eau oxygénée (H2O2) (10 volumes) à une température de 25 ± 2°C pendant deux (2), quatre (4) et sept (7) jours désinfectées et mises en culture sur milieu eau-gélosée (EG). Cette technique a été abandonnée car les essais de scarification chimique des noix n’ont pas donné de résultats attendus. Concernant les amandes (scarification mécaniques) préalablement désinfectées pendant 5 mn dans l’hypochlorite de sodium(NaClO) à 8° (T1) et mis à germer sur milieu eau-gélosée (EG) donnent de meilleurs résultats avec un taux de germination de 100%. Un protocole optimisé de micropropagation par microbouturage a été mis au point avec succès en utilisant le milieu MS avec la combinaison (1.5mg/l Kin /0,5mgAIA), (1mg/l Kin/0,5mg/l AIA) qui est favorable au débourrement des bourgeons axillaires d’Argania spinosa L. avec un taux de 100% pour les deux provenances Tindouf (Hamada) et station de Baraki. Cette combinaison hormonale a fourni des vitro-plants vigoureux atteignant de2.44 et 1.96cm de hauteur, avec un nombre moyen des bourgeons néoformés de 5 et 8 et un nombre moyen de folioles d’ordre de 11 et 16 folioles respectivement pour les deux provenances. L’adjonction de 1,5mg /l de GA3 au milieu de culture (MS) permet un allongement caulinaire de 4.7 et 5cm des vitro-plants d’arganier de deux types de végétal utilisé. L’enracinement montre sur milieu MS/2 contenant 0,5 g de charbon actif et (1mg/l AIB et ANA) avec un taux de 36 et 50% respectivement et une longueur moyenne des racines de 7,5 et 5cm après l’ajout de 100mg/l d’acide ascorbique. Les plantules acclimatées présentent un taux de survie très important de 90%. L’étude histologique de végétal obtenu in-vitro montre que ces plantules comportent des tissus similaires à ceux du végétal adulte (Tindouf).

Présentation

Version intégrale (85 Mb)

Page publiée le 2 novembre 2022