Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Master → Algérie → Master → 2021 → Modélisation thermique d’une maison solaire

Université Saad Dahlab de Blida (2021)

Modélisation thermique d’une maison solaire

Meftah, Maroua ; Madani, Noura

Titre : Modélisation thermique d’une maison solaire

Auteur : Meftah, Maroua ; Madani, Noura

Université de soutenance : Université Saad Dahlab de Blida

Grade : Master Energies renouvelables Habitat bioclimatique 2021

Résumé
Le présent travail consiste en une modélisation thermique d’une maison solaire (UDESBOUSMAIL) par le logiciel de simulation énergétique (DESIGN-BUILDER) afin d’évaluer les différents apports thermiques durant la période estivale et de définir les faiblesses thermique de la maison, pour pouvoir apporter des solutions simples à intégrer au niveau de sa structure, dans le but de réduire ses apports et de minimiser ses besoins en climatisation. Il a été constaté que la maison, bien qu’elle est doté un système de domotique avec un système de commande intelligent pour la gestion des équipements domestiques, présente quelques faiblesses en terme de dimension énergétique. Nous avons ainsi diagnostiqué les trois points les plus pertinents à améliorer, et proposé une solution à chaque point. En effet, pour la premier point, nous avons noté que la structure de la maison comporte seulement une couche de polyuréthane, un excellent isolant thermique certes, mais qui est un matériau très léger avec une très faible inertie thermique. L’ajout d’un matériau lourd à la structure est plus que nécessaire afin d’augmenter l’inertie de la paroi et le temps de déphasage, menant à une nette amélioration du confort thermique d’été des habitants. Le deuxième point à améliorer est le fait que la maison soit édifiée sur un nombre de piliers en béton de quelques dizaines de centimètres, au lieu d’être implantée directement sur terrain. Il serait plus judicieux de placer la maison sur terrain, afin de pouvoir bénéficier de la fraicheur du sol qui se trouve à une température constante et plus basse que celle de l’air, car cette dernier est non seulement plus élevée en été mais également fluctuante durant l’année. Le troisième point consiste à améliorer l’ombrage pour minimiser les apports solaires à travers le vitrage et le mur de la façade sud, et ceci par la mise en place de persiennes et des protections solaires

Présentation

Version intégrale (5 Mb)

Page publiée le 4 novembre 2022