Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2022 → Modeling of a pilot installation for the recovery of residual sludge from olive oil extraction, for the production of biofuel by catalytic pyrolysis, integrating a sorption machine driven by solar energy and / or waste heat recovered from pyrolysis gas

Université de Lorraine (2022)

Modeling of a pilot installation for the recovery of residual sludge from olive oil extraction, for the production of biofuel by catalytic pyrolysis, integrating a sorption machine driven by solar energy and / or waste heat recovered from pyrolysis gas

Khan, Muhammad Shoaib Ahmed

Titre : Modeling of a pilot installation for the recovery of residual sludge from olive oil extraction, for the production of biofuel by catalytic pyrolysis, integrating a sorption machine driven by solar energy and / or waste heat recovered from pyrolysis gas

Modélisation d’une installation pilote de valorisation des boues résiduelles issues des moulins à huile d’olive pour la production de biocarburant par application de la pyrolyse catalytique intégrant la réfrigération par sorption pilotée par énergie solaire et/ou chaleur récupérée sur les gaz de pyrolyse

Auteur : Khan, Muhammad Shoaib Ahmed

Etablissement de soutenance : Université de Lorraine.

Grade : Doctorat : Énergie et Mécanique 2022

Résumé
Les boues d’eaux usées des moulins à huile (OMWS) constituent un problème environnemental majeur pour les pays producteurs d’huile d’olive. Diverses stratégies d’élimination des OMWS ont été proposées, en particulier la pyrolyse rapide qui est considérée comme une technique prometteuse et dont le principal produit est la bio-huile qui trouve son application comme diesel vert dans les moteurs à combustion interne. Dans la pyrolyse rapide, les vapeurs de bio-huile sont refroidies en utilisant une machine de réfrigération à compression. L’objectif de la thèse est d’intégrer une machine de réfrigération par absorption en récupérant la chaleur du processus, en se substituant à la machine de réfrigération par compression et réduisant ainsi la consommation d’électricité. Il s’avère que le procédé de réfrigération par sorption permet une meilleure efficacité énergétique. Le ratio exergie de la bio-huile sur exergie électrique passe de 27 à 102 du système conventionnel au système à sorption. Une analyse économique est effectuée pour déterminer le prix de vente minimum de la bio-huile en tant que combustible (MFSP). Il est observé que le MFSP est réduit de 3,63 €/GGE à 2,99 €/GGE entre le système conventionnel au système à sorption. La différence provient de la consommation d’énergie électrique évitée. L’analyse de sensibilité économique met en évidence que le coût de production de la bio huile diminue plus rapidement que l’augmentation du coût d’investissement induit par cette augmentation de production.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 17 novembre 2022