Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2021 → Evolution socio-environnementale des oasis depuis les 5 derniers millénaires dans le désert sud-est arabique (Oasis de Ras al-Khaimah et Masafi, Emirats Arabes Unis)

Université Côte d’Azur (Nice) 2021

Evolution socio-environnementale des oasis depuis les 5 derniers millénaires dans le désert sud-est arabique (Oasis de Ras al-Khaimah et Masafi, Emirats Arabes Unis)

Costa, Sophie

Titre : Evolution socio-environnementale des oasis depuis les 5 derniers millénaires dans le désert sud-est arabique (Oasis de Ras al-Khaimah et Masafi, Emirats Arabes Unis)

Auteur : Costa, Sophie

Etablissement de soutenance : Université Côte d’Azur (Nice)

Grade : Doctorat : Histoire et archéologie des mondes anciens et médievaux 2021

Résumé partiel
L’agriculture en milieu aride est en équilibre permanent entre variations environnementales et adaptations technologiques et économiques. Depuis les premières études archéologiques menées dans le sud-est arabique, il est couramment admis que c’est le modèle oasien traditionnel qui y est employé depuis près de 5000 ans, restitution fondée sur les études des structures hydrauliques et des restes archéobotaniques. Pourtant, dans un milieu aussi sensible et dans le contexte actuel d’abandon de ces espaces, il est difficile de croire à une trajectoire si stable, et il apparait important de comprendre leur dynamique sur le long terme. A ce jour, très peu d’études diachroniques ont été menées sur les espaces agricoles oasiens en eux-mêmes. Pourtant, leurs sols résultent de l’action combinée de processus naturels et anthropiques, et semblent pouvoir constituer des archives précieuses pour la compréhension des trajectoires Homme-milieu. Afin de promouvoir les séquences pédo-sédimentaires oasiennes comme objets d’étude à part entière, nous avons développé une approche géoarchéologique, mise en œuvre dans les oasis de Masafi et de Ras al-Khaimah aux Emirats arabes unis, qui vise à exploiter leur potentiel d’archivage, tant environnemental qu’anthropique. Afin de comprendre et retracer l’origine et le mode de construction des sols oasiens, mais aussi d’identifier les signatures pédo-sédimentaires caractéristiques de différentes pratiques culturales, des référentiels sédimentaires et agricoles ont été créés sur l’actuel. Appliqués à l’étude de 37 séquences profondes, dans une démarche exploratoire des oasis qui se veut systémique, multiscalaire et diachronique, nous avons ainsi pu retracer la série d’événements anthropiques et/ou naturels qui a mené à leur édification. Les séquences oasiennes ont ainsi enregistré les fluctuations climatiques qui caractérisent la fin du Pléistocène et le début de l’Holocène.

Présentation (SUDOC)

Page publiée le 8 novembre 2022