Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2021 → Fonctionnement hydrominéral de Palmier dattier var. Barni dans le réseau commun de mycorhization en pH alcalin

Université Montpellier (2021)

Fonctionnement hydrominéral de Palmier dattier var. Barni dans le réseau commun de mycorhization en pH alcalin

Roobin-Soriano (Robin) Alexandre

Titre : Fonctionnement hydrominéral de Palmier dattier var. Barni dans le réseau commun de mycorhization en pH alcalin

Auteur : Roobin-Soriano (Robin) Alexandre

Université : Université Montpellier

Discipline : BDI-Biologie des Interactions symbiotiques et parasitaires

Sous la direction de : Marc Ducousso.

Résumé
L’objectif est de comprendre la mise en place de l’architecture du système racinaire, et les rôles des champignons mycorhiziens arbusculaires, dans le fonctionnement hydrominéral du Dattier afin de proposer des alternatives agronomiques moins consommatrices en eau, et de ce fait plus durable, dans un contexte où la recharge de l’aquifère dont dépend la région d’Al Ula ne compense plus les prélèvements. Le travail de thèse débutera par une analyse bibliographique centrée sur le fonctionnement hydrique du Dattier en relation avec l’architecture et la mycorhization de son système racinaire. A l’issue de cette synthèse, quatre parties pratiques seront traitées afin de mieux comprendre la physiologie de la tolérance à la sécheresse de cette plante. 1- Eléments structurant la diversité des communautés AM associées aux dattiers féraux et cultivés dans la région d’Al Ula. En collaboration avec la NYU d’Abu Dhabi, des dattiers féraux de la région seront localisés, caractérisés génétiquement (séquençage complet du génome), et leur environnement décrit : sol (texture, chimie, minéralogie), profil géologique de surface, réserves en eau, végétation, communautés mycorhiziennes arbusculaires. Des dattiers cultivés seront caractérisés de la même manière. 2- Etude de la mise en place du système racinaire des dattiers féraux et cultivés. En collaboration avec la NYU d’Abu Dhabi, des graines de dattiers féraux et cultivés seront récoltés et des semis seront effectués en serre, en condition hydrique variable, afin de déterminer l’impact du génotype et de l’irrigation sur la mise en place du système racinaire des jeunes dattiers, notamment par l’analyse des transcriptomes, ciblée sur des gènes d’intérêts identifiés pour leurs rôles dans la tolérance à la sécheresse et aussi dans l’établissement et le fonctionnement de la symbiose mycorhizienne arbusculaire. 3- Comparaison des diversités mycorhiziennes arbusculaires des dattiers féraux et cultivés. La diversité des champignons mycorhiziens arbusculaires associés au Dattier sera caractérisé par séquençage Sanger et Illumina. Ces analyses seront réalisées sur des profils racinaires en profondeur, mais aussi sur les plantes de l’environnement immédiat afin notamment d’appréhender la structure du réseau mycorhizien arbusculaire permettant de faciliter la gestion de la ressource en eau entre différentes espèces de plantes de l’écosystème. En complément de ces expériences, de nouvelles souches endémiques de mycorhizes à arbuscules seront isolées à partir de racines de Dattiers dans le but d’inoculer des semis et des boutures de variétés locales (Barni entre autres) en conditions contrôlées (chambres de culture, serre). 4- Comparaison des fonctionnements hydrominéraux des dattiers féraux et cultivés. Des analyses ionomiques seront réalisés sur des dattiers féraux et cultivés afin de savoir si les éventuelles différences de composition des communautés mycorhiziennes arbusculaires se traduisent dans les compositions minérales des plantes. Cette approche permettra de rechercher les déterminants qui contrôle l’efficience de l’eau

En préparation depuis le : 01-10-2021

Source : Theses.fr

Page publiée le 18 novembre 2022