Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → Thèses en préparation → 2021 → Recharge et durabilité des eaux souterraines sur les larges plaines irriguées semi-arides : Caractérisation et analyses des contaminants émergents mobiles et persistants du bassin versant de Bouregreg (Maroc)

Montpellier SupAgro (2021)

Recharge et durabilité des eaux souterraines sur les larges plaines irriguées semi-arides : Caractérisation et analyses des contaminants émergents mobiles et persistants du bassin versant de Bouregreg (Maroc)

El meknassi Chifae

Titre : Recharge et durabilité des eaux souterraines sur les larges plaines irriguées semi-arides : Caractérisation et analyses des contaminants émergents mobiles et persistants du bassin versant de Bouregreg (Maroc)

Auteur : El meknassi Chifae

Université : Université Montpellier SupAgro

Discipline : STE-Sciences de l’Eau

Sous la direction de : Sarah Leblanc et Ilias Kacimi.

Résumé
Le bassin de Bouregreg au Maroc est très peuplé avec une agriculture intense et un climat semi-aride. L’irrigation s’étend sur la plaine et elle est assurée par les oueds, et par un pompage généralisé de l’eau souterraine qui connait un épuisement. Dans les conditions actuelles de diminution des précipitations, de diminution des apports des oueds et de l’augmentation de la demande en eau d’irrigation, l’eau souterraine est de plus en plus surexploitée et connait une baisse accélérée qui menace la durabilité de la ressource et de l’irrigation. Dans ce contexte, il est nécessaire de caractériser l’eau souterraine utilisée pour l’irrigation et évaluer sa durabilité. La présente thèse a pour objectifs de délimiter les zones de recharge, d’identifier les sources de recharge (eau de pluie, oueds, retours d’irrigation), d’analyser les contaminant émergents dans les aquifères, et d’analyser la relation hydraulique entre l’amont (zone potentielle de recharge) et l’aval (zone d’exploitation). Les résultats obtenus serviront à évaluer la durabilité de la ressource en eau en identifiant les ressources renouvelables de celles non renouvelables, en étudiant les processus de recharge et d’écoulement, et en mettant en évidence l’évolution de la qualité des eaux souterraines du bassin.

En préparation depuis le : 01-12-2021 .

Source : Theses.fr

Page publiée le 17 novembre 2022