Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Projets de développement → Projets de recherche pour le Développement → 2021 → MAMIWATA - Télé-épidémiologie des maladies diarrhéiques dans les eaux de surfaces turbides tropicales en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger)

Agence Nationale de la Recherche (France) 2021

MAMIWATA - Télé-épidémiologie des maladies diarrhéiques dans les eaux de surfaces turbides tropicales en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger)

Eaux Diarrhées Burkina Niger

Agence Nationale de la Recherche (France)

Titre : MAMIWATA - Télé-épidémiologie des maladies diarrhéiques dans les eaux de surfaces turbides tropicales en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger)

Date : Décembre 2021 - 48 Mois

Contexte
Les diarrhées sont responsables de 1,57 million de décès. L’Afrique subsaharienne est la plus touchée où 85 millions de personnes, surtout en zone rurale, utilisent des eaux de surface à des fins domestique, et où les bactéries sont la 2ème cause de diarrhée. De plus, les changements climatiques devraient avoir un impact sur les ressources en eau à la fois en termes de quantité et de qualité, et augmenter potentiellement la présence, la dissémination et la transmission d’agents pathogènes

Présentation
Le projet MAMIWATA vise à utiliser des données satellitaires et environnementales pour estimer l’aléa sanitaire d’origine bactérienne. Cependant, d’importantes lacunes subsistent : 1) sur les dynamiques de l’Escherichia coli (E. coli) dans les eaux de surface, leurs liens avec les déterminants hydrométéorologiques et son rôle en tant que bactéries indicatrices fécales (FIB) en Afrique de l’Ouest ; et 2) sur le rôle de l’environnement dans la transmission des maladies diarrhéiques. Le projet MAMIWATA propose d’étudier les déterminants environnementaux jouant un rôle majeur sur le risque bactériologique pour la santé dans les lacs et étangs des zones rurales tropicales en Afrique de l’Ouest (Burkina Faso, Niger) et d’évaluer le potentiel des données satellitaires pour suivre cet aléa sanitaire d’origine bactérienne. L’estimation d’E. Coli et d’autres agents pathogènes d’origine hydrique par télédétection est difficile car elle nécessite l’étude de plusieurs déterminants environnementaux qui jouent un rôle dans la dynamique spatio-temporelle des agents pathogènes. Le projet MAMIWATA propose de surmonter ces problèmes en combinant des collections uniques de données radiométriques, de déterminants environnementaux, d’E. coli, des données de pathogènes potentiels, et des données épidémiologiques sur 4 sites au Burkina Faso et au Niger. MAMIWATA va donc 1) étudier la contamination fécale des eaux de surface et établir si l’E. coli est un bon FIB dans les eaux tropicales semi-arides caractérisées par une abondance de particules très fines ; 2) étudier les déterminants environnementaux « clés » pour l’E. coli et les liens avec les données épidémiologiques (cas de diarrhée) ; 3) concevoir des méthodes de surveillance environnementale utilisant des données satellitaires pour surveiller l’aléa sanitaire microbiologique dans un contexte de changements climatiques et d’utilisation des terres.

Coordinateur : Elodie ROBERT (LITTORAL, ENVIRONNEMENT, TELEDETECTION, GEOMATIQUE)

Partenaires  : CNRS-LETG LITTORAL, ENVIRONNEMENT, TELEDETECTION, GEOMATIQUE

Financement Aide de l’ANR : 384 376 euros

Présentation (ANR)

Page publiée le 9 novembre 2022