Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → France → 2021 → L’AMAP en Provence : un modèle pour le développement des circuits courts alimentaires alternatifs au Sénégal ?

Aix-Marseille Université (2021)

L’AMAP en Provence : un modèle pour le développement des circuits courts alimentaires alternatifs au Sénégal ?

Gassama, Elhadji Bafodé

Titre : L’AMAP en Provence : un modèle pour le développement des circuits courts alimentaires alternatifs au Sénégal ?

AMAP in Provence : a model for the development of alternative short food supply chains in Senegal ?

Auteur : Gassama, Elhadji Bafodé

Etablissement de soutenance : Aix-Marseille Université

Grade : Doctorat : Sociologie 2021

Résumé
Cette thèse de sociologie propose d’interroger l’acculturation potentielle du système d’approvisionnement alimentaire de circuit court de type AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne) au Sénégal. Après avoir caractérisé les contextes maraîchers de la Provence et de la zone des Niayes au Sénégal permettant d’inscrire notre propos dans une perspective comparative, nous cherchons au moyen d’une ethnographie dans les AMAP de Provence et d’une enquête compréhensive dans la zone des Niayes et sur les marchés d’Agriculture Saine et Durable (ASD) à analyser la matérialité concrète de ces réseaux distincts d’agriculture de proximité et à tisser des rapprochements possibles entre eux. Notre travail privilégie tour à tour des croisements théoriques entre les AMAP, le champ de l’économie sociale et solidaire, le paradigme anthropologique du don/contre-don, la sociologie de la consommation engagée et la théorie des conventions. Nous questionnons également l’inscription des AMAP et marchés ASD sur fond d’enjeux définis par l’urgence climatique et la transition écologique, et notamment en période de crise sanitaire (Covid-19), afin d’explorer leurs ressorts en matières de résiliences sociale et alimentaire. Les résultats de nos enquêtes accréditent la présence d’une nouvelle demande sociale sénégalaise en matière d’agriculture saine et durable et de consommation de produits locaux. Enfin, l’analyse de l’essaimage de circuits courts d’approvisionnement alimentaire de type AMAP en Afrique permet d’ouvrir la comparaison de la question de l’acculturation de ce modèle de partenariat en lien avec la situation de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest subsaharienne.

Présentation (SUDOC)

Version intégrale

Page publiée le 10 novembre 2022