Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2022 → Origine, caractérisation et impacts de la pollution sur les oueds Mekerra (Wilaya de Sidi Bel Abbés) et El Gourzi (Wilaya de Batna) et leurs environnements : Approches et perspectives de protection et de conservation

Université El Djillali Sidi Bel Abbes (2022)

Origine, caractérisation et impacts de la pollution sur les oueds Mekerra (Wilaya de Sidi Bel Abbés) et El Gourzi (Wilaya de Batna) et leurs environnements : Approches et perspectives de protection et de conservation

ZOUITA, NADJOUA

Titre : Origine, caractérisation et impacts de la pollution sur les oueds Mekerra (Wilaya de Sidi Bel Abbés) et El Gourzi (Wilaya de Batna) et leurs environnements : Approches et perspectives de protection et de conservation

Auteur : ZOUITA, NADJOUA

Université de soutenance : Université El Djillali Sidi Bel Abbes

Grade : Doctorat en Sciences Spécialité : Sciences de l’Environnement 2022

Résumé
En Algérie, et durant, au moins, les deux dernières décennies, le problème de la pollution des oueds est inquiétant qui a pris beaucoup d’ampleur, et ce, au vu de la croissance démographique, de la très grande accélération de l’urbanisation que connaissent toutes les villes, agglomérations, villages… et du développement industriel… sont les principales causes de la pollution de la majorité des oueds, principalement, ceux traversant les centres urbains et ou ruraux. Ils sont devenus de véritables égouts charriant toutes les catégories d’eau usées et autres. Ainsi, cette étude vient justement pour s’intéresser aux origines de la pollution de l’oued Mekerra (wilaya de Sidi Bel Abbés) et celle de l’oued El Gourzi (wilaya de Batna) qui est due aux déversements directs des eaux d’assainissement de différentes origines dans ces deux cours d’eau. Oued Mekerra, reçoit la totalité des eaux d’assainissement de la ville de Sidi Bel Abbés, ainsi que celles d’autres localités. Les eaux industrielles sont également drainées par oued El Melah vers l’oued Mekerra, sans aucune épuration, et sont chargées de microorganismes et de métaux lourds, tel que le Cadmium…, ainsi que des taux de matières bios non biodégradables. Oued Mekerra draine les nappes souterraines de Ras El Ma et Moulay Slissen, qui contiennent des taux considérables de Nitrates qui peuvent se mélanger avec les eaux de l’oued Mekerra dans cette partie de Sidi Bel Abbés où le Mekerra prend naissance. Dans la partie Nord de la wilaya de Sidi Bel Abbés, où se trouve l’aquifère alluvionnaire de la nappe, l’oued charge la nappe et, dans cette partie, il peut être la cause de contamination(s) des ressources hydriques souterraines. Quant à oued El Gourzi de Batna, il véhicule depuis des années les eaux usées, et ce, en l’absence totale de station d’épuration (STEP), où cette dernière n’a été mise en service qu’en 2005. Oued El Gourzi reçoit quotidiennement les eaux rejetées par la zone industrielle de Kechida, ce qui explique la présence de différents éléments chimiques, dont les plus dangereux sont les métaux lourds. Une pollution microbienne est également détectée, avec la présence de matières bios non biodégradable, ce qui favorise la prolifération des agents pathogènes. Oued El Gourzi est plus pollué que l’oued Mekerra, et ce, sur la base des résultats et conclusion des travaux de la présente thèse de doctorat. L’irrigation avec les eaux usées des deux oueds est connue dans les deus régions de la présente étude, ce qui peut être la cause de la contamination de l’aquifère alluvionnaire de la plaine d’El Madher par oued El Gourzi.

Mots Clés  : Oued Mekerra, oued El Gourzi, pollution, environnement, irrigation, contamination, eaux usées, nappe souterraine.

Présentation

Version intégrale (23,9 Mb)

Page publiée le 19 novembre 2022