Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Etude des nématodes à kystes des céréales du genre Heterodera dans les régions du nord de l’Algérie. Essai de comportement de 4 variétés de blé dur vis-à-vis de ce nématode.

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2021)

Etude des nématodes à kystes des céréales du genre Heterodera dans les régions du nord de l’Algérie. Essai de comportement de 4 variétés de blé dur vis-à-vis de ce nématode.

MEHALAINE, Khawla

Titre : Etude des nématodes à kystes des céréales du genre Heterodera dans les régions du nord de l’Algérie. Essai de comportement de 4 variétés de blé dur vis-à-vis de ce nématode.

Auteur : MEHALAINE, Khawla

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Doctorat LMD en Sciences Agronomiques 2021

Résumé partiel
Notre travail est orienté sur trois aspects essentiels ; l’enquête de terrain sur les infestations des Heterodera, l’identification moléculaire proprement dite des espèces présentes dans certaines régions du nord de l’Algérie et l’impact des populations d’Heterodera avenae sur les composantes de rendement de quatre variétés de blé dur. L’analyse nématologique des 54 échantillons de sol prélevés à partir de 29 communes de 14 wilayas céréalières, révèle des infestations de 92.58% des régions prospectées. Le degré d’infestation varie d’une région à une autre voir même au sein de la même région. Seule la région de Boumerdes reste indemne de nématodes. Les NKC du genre Heterodera sont trouvés dans les trois groupes des zones prospectées avec une fréquence d’occurrence de 85 %. La densité la plus élevée de nématode est rencontrée dans les régions semi-aride (Ain Defla, Bouira, Sétif, Batna, Mila, Constantine, Oum Bouaghi et Tébessa) avec 98.4 kystes /100 cm 3 de sol avec une moyenne fréquence d’occurrence de 88.57 %. Ces derniers sont quantifiés dans les régions arides (Relizane et Bordj Bouariridj) avec une densité moyenne de 17.7 kystes /100 cm3 et 11.06 larves /cm3 de sol. Ce qui représente 75 % des parcelles infestées. Par ailleurs, la plus faible abondance du nématode est signalée dans les échantillons du groupe subhumide (Souk Ahras, Alger, Guelma).avec 15.2 kystes /100 cm3 et fréquence d’occurrence de 73.33 %. Ces densités sont considérées élevées qui deviennent de plus menaçantes pour les cultures. L’identification moléculaire à l’aide de la technique PCR (Polymerase chaine reaction) de vingt populations des NKC prélevées à partir des zones céréalières au nord de l’Algérie, a montré que toutes les populations sont classées en H. avenae, H. hordecalis, H. carotae et H. cruciferae en fonction du résultat du séquençage. Dix populations de kystes prélevées à Oum Bouaghi, Ain Melila 1, Ain Melila2 et Ain Melila3, Seriana, Ain Bessem, El Yachir, Bordj Khaled, Guelma b et Merahna sont identifiés comme étant Heterodera hordecalis. L’espèce Heterodera avenae est signalée dans cinq champs de Constantine, El Asnem, Oued Smar, Hammem Sokhna1 et Hammem Sokhna2. Ajoutons à cela que H. carotae, H. cruciferae signalée pour la première fois en Algérie. Elle est découverte dans les sites de Tadjenanet 2 et Merahna, tandis que H. crucifera a été trouvé dans les sites de Meskiana, Khmiss Meliana et Relizane

Mots Clés : Céréales, Heterodera, infestation, PCR, variétés, Mohamed ben Bachir, Hedba3, Ofanto et Simeto, rendement

Présentation

Version intégrale (7 Mb)

Page publiée le 10 novembre 2022