Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2021 → Détection et identification phénotypique et génétique de Xanthomonas associé aux céréales en Algérie

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2021)

Détection et identification phénotypique et génétique de Xanthomonas associé aux céréales en Algérie

KHENFOUS-DJEBARI, Bahria

Titre : Détection et identification phénotypique et génétique de Xanthomonas associé aux céréales en Algérie

Auteur : KHENFOUS-DJEBARI, Bahria

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Doctorat 2021

Résumé partiel
Les céréales sont des monocotylédones appartenant à l’ordre des Poales et à la famille des Poaceae ou Gramineae. Ce sont des espèces caractérisées par des critères botaniques particuliers. Parmi les espèces céréalières, le blé est la ressource la plus importante pour l’alimentation humaine, avec plus de terres sur la planète qui lui sont consacrées que toute autre culture. La culture du blé en Algérie utilise à la fois des génotypes locaux traditionnels et des génotypes introduits. Les variétés locales sont connues par un potentiel de production assez limité, d’une part par des pressions sélectives intenses, principalement exercées par des facteurs environnementaux ou encore liées à l’introduction de génotypes connus pour leur fort potentiel de production. Ces génotypes disparaissent souvent en raison de leur vulnérabilité. De nombreuses études ont été menées sur les différents facteurs et principalement sur les facteurs biotiques dont les ravageurs, les maladies virales, fongiques et surtout bactériennes du blé. Les céréales sont en effet sujettes à plusieurs maladies bactériennes, transmises par plusieurs voies. Parmi les réservoirs de l’inoculum bactérien, la semence. La semence est considérée comme la source principale d’agents pathogènes, qui peuvent se fixer sur (dans les téguments) et peuvent être facilement transmis à la plante et aussi à la rhizosphère pendant la germination. Les maladies les plus connues pour leur impact économique sur les céréales en général et sur le blé en particulier sont celles associées au genre Xanthomonas communément limité aux différents pathovars de l’espèce X. translucens responsable de la strie bactérienne et du Black chaff . Ce travail est donc consacré à la recherche de la maladie de la strie bactérienne causée, par Xanthomonas translucens, qui est active sur les céréales par différents pathovars (cerealis, translucens, graminis, undulosa...). L’impact de ces bactéries sur le rendement est assez important. L’impact de cette maladie est d’autant plus important que les conditions climatiques sont favorables. De plus, la conservation de cette bactérie dans la semence, la rhizosphère, les débris végétaux et les plantes spontanées constitue un réservoir important pour la régénération de l’inoculum. La nomenclature et la classification très controversées des membres de ce groupe sont régulièrement mises à jour. Ces révisions continuelles sont souvent liées à l’évolution des nouvelles techniques de caractérisation. Ce travail concerne, d’une part, l’étude de la maladie des stries bactériennes du blé en plein champ.

Mots Clés : Blé/ Stries bactériennes /"Black Chaff" /Xanthomonas translucens/X. campestris

Présentation

Version intégrale (70 Mb)

Page publiée le 11 novembre 2022