Informations et ressources scientifiques
sur le développement des zones arides et semi-arides

Accueil du site → Doctorat → Algérie → 2022 → Bioécologie des Formicidae notamment du genre Cataglyphis dans les régions de Djelfa et Laghouat

Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach (2022)

Bioécologie des Formicidae notamment du genre Cataglyphis dans les régions de Djelfa et Laghouat

AMARA, Yacine

Titre : Bioécologie des Formicidae notamment du genre Cataglyphis dans les régions de Djelfa et Laghouat

Auteur : AMARA, Yacine

Etablissement de soutenance : Ecole Nationale Supérieure Agronomique – El Harrach

Grade : Doctorat en sciences agronomiques 2022

Résumé
La présente étude porte sur la répartition géographique ainsi que la variation spatio-temporelle des communautés de fourmis dans le centre de la steppe algérienne (Djelfa et Laghouat ; avec un aperçu sur le comportement trophique de la fourmi prédatrice Cataglyphis bombycina. L’échantillonnage myrmécologique au sein de 6 stations steppique a permis de recenser 33 espèces réparties entre 13 genres. Un total de 14 espèces réparties sur 8 genres dans la Pinède de Senalba, 14 espèces et 7 genres sont recensés dans le Chott de Zehrez, 12 espèces et 9 genres sont inventoriés dans le milieu naturel (Hamada) de Messaad, 9 espèces et 5 genres sont observés dans la Chênaie d’Aflou, 10 espèces et 8 genres dans la Dhaya de Telghimt et enfin, 7 espèces et 4 genres sont recensés dans le lit d’oued M’zi. En outre, il a été remarqué que les stations choisies qui sont caractérisées par leur nature floristique, leurs aspects physionomiques et même édaphiques, influencent directement la distribution des communautés de fourmis que nous avons classé en espèces eurytopiques et sténotopiques. L’analyse factorielle des correspondances (AFC) montre, que la succession temporelle des fourmis est souvent corrélée avec la fluctuation de la température et la disponibilité trophique. L’étude du menu trophique de Cataglyphis bombycina au niveau d’Oued M’zi, a permis de conclure que cette prédatrice est insectivore à plus de 90 %.

Mots Clés : Algérie - Steppe – Myrmécofaune – Disponibilité trophique – Variation saisonnière - Cataglyphis bombycina

Présentation

Page publiée le 11 novembre 2022